En Inde, des dentistes ont retiré plus de 500 dents de la bouche d’un enfant de 7 ans

Le mois dernier, des dentistes indiens ont retiré plus de 500 dents de la bouche d’un petit garçon de 7 ans, rapporte le New Indian Express.

P. Ravindran, c’est le nom de petit garçon, a été emmené le 11 juillet dernier au Saveetha Dental College and Hospital à Chennai, dans l’Inde du Sud, où il devait être soigné pour gonflement de la mâchoire inférieure droite. Mais ce que les dentistes ont découvert les a laissés sans voix.

Crédits Pixabay

Une poche remplie de plus de 500 dents

Les dentistes ont effectué une radiographie et un scanner qui leur ont permis de découvrir une « structure semblable à un sac » contenant 526 dents dans la bouche du garçon, a déclaré P. Senthilnathan, professeur de chirurgie buccale et maxillo-faciale au Saveetha Dental College and Hospital.

« Nous n’avons jamais vu autant de dents à un seul endroit », a déclaré à Times of India, la Dr. Pratibha Ramani, professeure et chef du département de pathologie buccale et maxillo-faciale dans le même hôpital. La maladie est connue sous le nom d’odontome composé.

« La croissance ressemblant à une tumeur a empêché le développement permanent des molaires du garçon du côté affecté. Les rayons X et le scanner ont montré de multiples dents rudimentaires dans un tissu ressemblant à un sac », a déclaré Senthilnathan. Les médecins ont alors déterminé qu’une intervention chirurgicale était nécessaire pour traiter cette affection rare. Les parents ont tout de suite donné leur accord, mais il a été beaucoup plus difficile de convaincre le garçon, cela a pris « plusieurs heures ».

Les médecins recherchent la cause de cette maladie étrange

Selon le Dr Senthilnathan, la maladie a été détectée à un stade précoce. L’intervention, qui nécessitait une anesthésie générale, a duré environ une heure et demie. Après, il a fallu cinq heures aux chirurgiens pour retirer les 526 dents du « sac ». Le garçon n’a plus que 21 dents maintenant dans la bouche, ce qui normal pour son âge.

« Bien que la cause de la maladie ne soit pas connue, la génétique pourrait être l’une des raisons », a déclaré le Dr Ramani. « L’environnement pourrait également avoir joué un rôle important. Nous avons entrepris une étude pour voir si le rayonnement des pylônes de téléphonie mobile est un facteur pour ce type de pathologie. »

Mots-clés médecinesanté