En Ontario, plusieurs milliers de personnes ont piétiné un champ de tournesol pour prendre le selfie parfait

Un champ de tournesol situé dans la ferme de BogleSeeds, en Ontario, a subi un triste sort après que des milliers de personnes aient décidé d’y prendre des selfies pour agrémenter leurs réseaux sociaux. La plantation a été saccagée par une horde d’Instagrammeurs venue de tout Toronto pour admirer les tournesols et immortaliser le paysage qui s’offrait à eux.

Le tournesol est une plante fragile qui nécessite beaucoup de soin et apparemment, le fait que ces individus y soient venus en masse a mis à mal les plants de la ferme de BogleSeeds.

Face à la situation, les propriétaires du champ ont décrété qu’il serait « fermé pour toujours. »

Pour le moment, les propriétaires ne connaissent pas l’ampleur des dégâts causés par la foule qui s’est ruée dans leur champ. D’après eux, ils ne le sauront qu’à la fin du mois de septembre ou au début octobre.

Une ferme qui a rencontré un grand succès

Depuis le 20 juillet 2018, la ferme de BogleSeeds a ouvert ses portes aux touristes qui souhaitaient découvrir le lieu et prendre quelques photos en guise de souvenir. Les propriétaires ont lancé cette initiative, car il y a trois ans de cela, les visites touristiques leur ont permis d’offrir de la visibilité à leur activité agricole.

Pour pouvoir accéder au parc, les visiteurs devaient débourser 7,50 dollars. Jusqu’ici, tout se passait bien, mais le 28 juillet 2018, tout a dérapé. D’après Barry Bogle, le propriétaire de la ferme, « tout Toronto s’est pointé. » La foule commençait à affluer dès 5h40 du matin sur le parking de la ferme. D’après The Globe and Mail, le trafic a même été bouché par toutes les voitures qui se garaient à plus d’un kilomètre du champ.

Une visite qui a mal tourné

Après l’ouverture de la ferme, les selfies montrant le champ de tournesol ont déferlé sur la toile. Cela a attiré des visiteurs venant de Dubaï, New York et d’Australie. Face à la forte affluence de la foule, les propriétaires ont appelé la police d’Ontario.

Les agents de police sont vite arrivés sur lieu pour aider à gérer la circulation avant de fermer définitivement la route située à côté du champ. D’après les forces de l’ordre, il y avait environ 7 000 véhicules.

Malgré la fermeture du parc, des visiteurs continuaient encore à se rendre sur place pour tenter leur chance.

Mots-clés selfies