Clicky

En partie responsable de 200 divorces depuis janvier, Fortnite coûte cher aux couples britanniques

Fortnite pourrait vous coûter votre mariage. Au Royaume-Uni, l’addiction au célèbre Battle Royale d’Epic Games est citée parmi les causes de près de 200 demandes de divorce déposées depuis janvier 2018. C’est du moins ce que rapporte le média américain Quartz, dans un article basé sur les données publiées par le blog britannique Divorce-Online. On y apprend qu’à l’échelle du pays, l’addiction à Fortnite aurait contribué à causer 5% des séparations en 2018.

Ces constatations s’inscrivent toutefois dans un contexte bien particulier, celui de l’addiction au jeu vidéo, mais aussi (et plus généralement) au numérique. Divorce-Online précise ainsi, dans un autre billet, qu’en Grande-Bretagne les paris en ligne (très populaires outre-Manche) et l’usage excessif des réseaux sociaux seraient quant à eux cités dans pas moins de 40% des dossiers déposés auprès des autorités compétentes.

En Grande-Bretagne, l’addiction à Fortnite serait responsable de 200 demandes de divorce depuis janvier. Un chiffre qui pointe le titre d’Epic comme responsable de 5% des dossiers déposés outre-Manche depuis le début de l’année.

Si Fornite n’est pas pointé comme étant le seul et unique motif de ces quelque 200 séparations, la nature potentiellement chronophage du titre semble bel et bien poser problème dans les ménages. D’autant que contrairement aux idées reçues, le titre n’est pas populaire que chez les adolescents. GameRevolution rapportait ainsi en mai dernier que la moitié des joueurs de Fortnite sont des adultes travaillant à plein temps. C’est moins que PUBG (qui totalise 65% de joueurs adultes), mais cela reste notable pour un titre qui vise avant tout la jeunesse, au travers d’un modèle free-to-play que PUBG, lui, ne propose que sur mobile.

Fortnite, un phénomène PC et consoles qui s’étend maintenant au monde mobile

Initialement proposé uniquement sur PC et consoles de salon, Fortnite s’est peu à peu frayé un chemin jusque sur le monde mobile pour toucher encore plus de joueurs. Une présence sur iOS et Android (au travers d’une bêta accessible pour l’heure sur invitation uniquement), qui accroît les risques de dépendance puisque le titre peut désormais accompagner le joueur partout où il va, au plus grand désespoir de certain(e)s conjoint(e)s.

Dans Fortnite, plusieurs dizaines de joueurs sont virtuellement parachutés sur une île déserte, pour s’y affronter jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Le succès de ce concept est total, chaque mois ce sont ainsi plus de 40 millions de joueurs à travers le monde qui participent à ces joutes et alimentent un phénomène qui continue d’attirer nombre de participants.

Dernièrement, 23 millions de personnes se sont ainsi inscrites à la bêta Android du titre, et 15 millions d’entre elles ont téléchargé l’APK de Fortnite en passant directement par le site d’Epic Games. Fort de sa position dominante, l’éditeur a en effet décidé de court-circuiter le Google Play Store. Une décision qui vise surtout à contourner la commission qui accompagne toute présence sur le marché d’application d’Android.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.