En quête d’économies, Netflix teste un nouveau mode de paiement pour contourner Apple

Sur les terminaux d’Apple, Netflix met actuellement « à l’étude la méthode de paiement par iTunes« . Une formulation polie qui indique surtout que le géant de la VoD cherche à faire des économies en contournant les 30% de commission directement prélevées par Apple lors d’une transaction via son service. Pour ce faire, à compter du 30 septembre prochain, les nouveaux abonnés (mais aussi les utilisateurs en reprise d’abonnement) d’une trentaine de pays, dont la France, seront redirigés – sur les iPhone et iPad essentiellement – vers la plateforme de paiement de Netflix, le tout au travers du navigateur web de leur terminal.

Un moyen pour Netflix de s’éviter un intermédiaire et donc de maximiser ses revenus. Pour rappel, Netflix est pourtant l’une des applications les plus rémunératrices de l’AppStore, mais qu’importe, Apple serait de toute façon en passe de devenir un concurrent au célèbre service de vidéo en streaming.

Les 30% prélevés par Apple lors des transactions effectuées sur son service ne passent plus pour Netflix. Le service de VoD teste actuellement un nouveau mode de paiement visant à contourner cette commission.

À noter que la firme de Los Gatos est loin d’être la seule à vouloir se défaire des services de paiement d’Apple et consorts. Dernièrement, Spotify prenait ainsi des mesures similaires à l’égard d’iTunes, en faisant peu à peu migrer une part importante de ses abonnés vers des services maison, pour le règlement des factures. Comme le rappelle TechCrunch, les deux entités ont également pour point commun d’être concurrencées (ou de s’apprêter à l’être) par Apple sur leurs propres terrains de jeux. La firme de Cupertino fait en effet beaucoup de mal à Spotify, notamment aux États-Unis, où Apple Music aurait dépassé le service suédois en nombre d’abonnés payants.

Google également concerné par les velléités économes de Netflix

Avec Apple, Google est lui aussi au centre des attentions de Netflix depuis quelques mois. Là encore, le service cherche à éviter de verser des commissions, en passant par Google Play dans le cas présent. Depuis le mois de mai, Netflix ne s’en cache d’ailleurs plus vraiment, et précise dans ses conditions d’utilisation qu’il est possible de continuer à payer via les services de Google, mais tant que l’abonnement n’a pas été résilié. Sous-entendu, si vous vous désabonnez et que vous souhaitez revenir ultérieurement sur la plateforme, il faudra alors passer par un autre mode de paiement. Les nouveaux abonnés, eux, sont directement redirigés vers ces méthodes alternatives.

La démarche de Netflix s’inscrit dans dans cadre d’une véritable défiance de certains grands éditeurs vis-à-vis des plateformes de téléchargement principalement destinées au monde mobile. Dernier exemple en date, le refus formulé par Epic Games de proposer Fortnite, son célèbre Battle Royale, sur le Google Play Store. Une mesure qui forçait dernièrement Google à prendre ses précautions pour endiguer les copies de Fortnite, qui feront très probablement leur entrée sur la plateforme suite au trou d’air généré par l’annonce d’Epic.

Mots-clés applegooglenetflix