En Russie, Pokémon Go peut vous envoyer en prison

Ruslan Sokolovsky a eu la mauvaise idée de se filmer en train de jouer à Pokémon Go dans une église orthodoxe. Les autorités n’ont pas apprécié la provocation et elles ont décidé de le poursuivre pour avoir offensé les sensibilités religieuses de l’Eglise. Au terme d’un long procès, l’impétueux dresseur a été reconnu coupable et condamné à trois ans et demi d’emprisonnement avec sursis.

L’affaire remonte à l’été dernier. Ruslan, un vlogger russe, s’est rendu dans une église orthodoxe de la ville d’Ekaterinbourg et il s’est filmé en train de chasser des Pokémon.

Ruslan

S’il s’est lancé dans ce projet, ce n’est pas uniquement pour faire le buzz. En réalité, c’était une façon pour lui de critiquer les agissements du gouvernement, et notamment les liens étroits tissés entre ses représentants et l’Eglise orthodoxe.

Pokémon Go et les églises orthodoxes ne font pas bon ménage

La séquence a bien marché et elle a totalisé plusieurs centaines de milliers de vues en l’espace de quelques jours.

Les autorités russes ont fini par tomber dessus et elles ont envoyé plusieurs agents au domicile du jeune homme pour procéder à son arrestation. Après avoir été cuisiné pendant plusieurs heures, il a été envoyé au fond d’une cellule.

L’Eglise orthodoxe n’a en effet pas apprécié la vidéo de notre ami. Elle l’a même accusé de blasphème et elle a donc pris la décision de le poursuivre pour faire valoir ses droits. Un choix logique puisqu’elle avait fait tout autant suite à l’opération lancée pas les Pussy Riot en 2012.

Deux membres du collectif avaient effectivement chanté une prière punk contre le président Poutine dans la cathédrale du Christ Sauveur. L’affaire avait fait beaucoup de bruit à l’époque et elle avait considérablement irrité les représentants religieux.

La peine aurait pu être plus lourde

Ruslan a donc passé plusieurs semaines en prison et il a ensuite été transféré en résidence surveillée dans l’attente de son procès.

Entre temps, il a tenté de calmer la situation et il a même présenté ses plus plates excuses aux orthodoxes. Toutefois, il a aussi choisi de plaider non coupable. L’accusation a donc demandé à ce qu’il soit condamné à une peine de prison ferme pour faire un exemple.

Fort heureusement pour le vloggueur, le juge en charge du dossier n’a pas pris en compte la demande et il l’a donc condamné à une peine de prison de trois ans et demi avec sursis.

En sortant du tribunal, Ruslan s’est dit soulagé, mais il sait aussi qu’il a désormais une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Il n’a plus le droit à la moindre incartade et il ferait donc mieux d’éviter les églises orthodoxes à l’avenir.