En Suisse, les habitants d’un village vont recevoir 2000 € par mois

Dans le but d’expérimenter le système de revenu de base, huit cents habitants de Rheinau (ZH) vont recevoir deux mille euros pas mois. Pour démarrer, le projet avait besoin d’au moins six cent cinquante participants. Or, ce nombre a déjà été atteint depuis lundi matin. Ainsi, tous les mois, chaque participant âgé de 25 ans ou plus recevra 2500 francs.  La durée de l’expérience sociale, menée par la cinéaste argovienne Rebecca Panian, est prévue pour une année.

Rheinau est une commune située dans le canton de Zurich. Rebecca Panian la définit comme une « mini-Suisse » avec ses 1300 habitants. La cinéaste compte produire un documentaire sur ce projet de revenu de base inconditionnel (RBI). L’expérience sera d’ailleurs suivie de près par une équipe de chercheurs.

Hummer

Les organisateurs estiment qu’ils ont besoin de réunir entre trois à cinq millions de francs pour démarrer le programme. Ils comptent pouvoir récolter ces fonds grâce au financement participatif et à la contribution de fondations.

Une économie et une finance plus intelligentes

Les personnes dont le revenu actuel est inférieur à 2500 francs par mois recevront donc un RBI de 2500 francs, sans avoir à le rembourser. Celles dont le revenu mensuel dépasse ce seuil peuvent également participer, mais sans y gagner aucun avantage financier, car ils devront rembourser la somme. Toutefois, ils sont invités à y prendre part au profit de l’aboutissement de l’expérience.

L’objectif des organisateurs du projet serait de trouver des idées, des modèles et des personnalités qui pourraient mettre en place une économie et une finance plus intelligentes. Il est également question de répartir équitablement les avantages entre les parties concernées.

Par ailleurs, l’expérience devrait permettre de mieux comprendre la nature humaine à travers l’évaluation des impacts du revenu de base sur les comportements économiques des habitants.

Des résultats positifs à Windhoek

Rappelons qu’une initiative similaire avait déjà été entreprise aux alentours de la ville de Windhoek, en Namibie. Alors que les participants ne recevaient que dix euros seulement, des résultats positifs concrets ont été enregistrés.

Ne vivant plus au jour le jour, les habitants ont pu développer divers talents et acquis de nouvelles aptitudes. Le chômage a été réduit à moitié et le revenu moyen de la population a augmenté de 29 %.