En théorie, il serait bien possible de délocaliser la Terre

Cette année, Frant Gwo a réalisé une science-fiction chinoise intitulée « The Wandering Earth », ou « La Terre errante ». Dans ce film récemment sorti sur Netflix, le soleil commence à se dilater et menace d’engloutir complètement la Terre. Afin d’échapper à sa destruction, l’humanité tente de dévier la planète de son orbite, tout en évitant une collision avec Jupiter. Ce scénario n’est pas à exclure de la réalité, car, un jour ou l’autre, le soleil devra mourir.

Matteo Ceriotti, de l’Université de Glasgow, est maître de conférences en ingénierie des systèmes spatiaux. D’après cet expert, si le soleil vient à succomber, délocaliser la Terre serait une solution envisageable.

Sauver Terre

Théoriquement, Mars est assez éloignée pour être épargnée. Il faudrait donc déplacer la Terre vers une orbite semblable à celle de la planète rouge.

Selon le spécialiste, il existe plusieurs alternatives permettant de modifier l’orbite de la Terre. D’ailleurs, il a rappelé que l’humanité l’a déjà fait.

L’humanité a déjà modifié l’orbite terrestre plus d’une fois

En effet, lors de chaque lancement d’une fusée, la Terre reçoit une petite impulsion dans la direction opposée. Celle-ci est comparable au recul d’un canon. Toutefois, l’impact est minime. Si l’humanité veut atteindre une orbite éloignée comme celle de Mars en utilisant cette technique, 300 milliards de milliards de lancements de fusées semblables au Falcon Heavy de SpaceX seraient nécessaires.

Par ailleurs, les experts ont aussi appris à manœuvrer les sondes interplanétaires par différentes méthodes. L’une d’elles permet à deux corps en orbite d’échanger de la vitesse en utilisant un passage proche, une technique baptisée fronde gravitationnelle et qui a été utilisée pour donner de l’accélération la sonde Rosetta afin qu’elle puisse visiter la comète 67P.

Cependant, puisque la Terre est largement plus massive qu’un vaisseau, l’impact n’a aucun effet mesurable. Néanmoins, cette technique pourrait être efficace si l’on déplaçait un autre corps céleste suffisamment massif près de l’orbite terrestre pour en faire une fronde gravitationnelle.

Serait-il plus raisonnable d’abandonner la Terre pour Mars ?

L’expert a également cité d’autres méthodes, comme l’utilisation d’un propulseur électrique situé à 1 000 kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Néanmoins, cette méthode présente un inconvénient. Elle implique l’éjection d’une certaine partie de la masse terrestre. Une autre solution serait de naviguer grâce à un puissant faisceau laser. Toutefois, construire un tel instrument relève d’un autre défi technologique.

Parmi toutes les options évoquées, l’utilisation de plusieurs astéroïdes comme frondes gravitationnelles et la navigation par la lumière seraient les plus efficaces.

Quoi qu’il en soit, il est toujours envisageable de quitter la Terre et de se déplacer vers Mars.

Mots-clés espaceterre