Enregistrer gratuitement des screencasts avec Screenbird

Il existe de nombreuses applications permettant d’enregistrer facilement des screencasts. De tête, on pourra citer l’excellent Screenflow sur OS X ou même le très bon Camtasia sur Windows. Screenbird, quant à lui, est un peu en marge de ces derniers puisqu’il profite de deux avantages assez considérable : d’une, il est disponible en version gratuite, de deux, il se présente comme un service web. Plus concrètement, vous n’aurez donc pas besoin ni de sortir votre carte bleue, ni d’installer quoi que ce soit sur votre ordinateur pour en profiter. Et ça, mine de rien, c’est quand même très pratique, vraiment très pratique.

Attention cependant car pour pouvoir utiliser Screenbird, il faudra impérativement avoir installé la dernière version de Java sur votre ordinateur. C’est un peu gonflant, évidemment, mais c’est inévitable et vous ne pourrez pas profiter des fonctions de l’outil autrement.

Screenbird : enregistrer des screencasts

Screenbird va vous permettre d’enregistrer des screencasts sans vous ruiner.

Une fois que Java est correctement installé sur votre navigateur, vous devrez vous rendre à cette adresse pour accéder à l’enregistreur de Screenbird. Là, forcément, vous verrez apparaître tout plein de petits messages vous demandant d’autoriser l’accès à Java pour qu’il puisse violer votre ordinateur accéder aux ressources de votre navigateur. Après une bonne cinquantaine de clics et deux ou trois tendinites au poignet, une drôle de petite fenêtre va s’ouvrir sur votre bureau.

Screenbird, une solution qui ne se limite pas au navigateur

Sur cette dernière, on va trouver une série de boutons. Certains serviront à démarrer l’enregistrement, d’autres à le mettre en pause et vous aurez également deux autres boutons qui vous permettront de définir la zone de l’écran à enregistrer. Le truc intéressant, avec Screenbird, c’est que l’application ne se limite absolument pas à votre navigateur. Libre à vous de l’utiliser pour enregistrer votre bureau, ou même un autre logiciel si vous le désirez.

Une fois l’enregistrement terminé, il faudra bien évidemment cliquer sur bouton « stop ». Là, c’est une nouvelle fenêtre qui s’ouvrira, une fenêtre qui vous donnera la possibilité de prévisualiser votre vidéo. En dessous, vous trouverez également un outil qui vous permettra de la couper comme bon vous semble. Bon, il ne faut évidemment pas vous attendre à un éditeur ultra complet, mais ça pourra quand même vous dépanner. Lorsque tout est fin prêt, il ne reste plus qu’à cliquer sur le bouton « finalize » pour lancer le téléversement de la vidéo. Au choix, vous pourrez soit l’envoyer sur les serveurs du service, soit l’enregistrer sur votre disque dur au format MP4.

Alors bien sûr, Screenbird propose d’autres fonctionnalités, mais il faut nécessairement passer par un abonnement premium pour pouvoir en profiter, abonnement qui est facturé 9$ par mois ou bien 99$ par an. Notez cependant que la version gratuite de l’outil est assez complète et son seul défaut, finalement, c’est le watermark incrusté dans les premières secondes de la vidéo. Cela dit, ce dernier est plutôt discret, et il ne vous fera pas trop saigner des yeux.

Aller sur Screenbird

Mots-clés pratiqueweb