Clicky

Envie de la Master Sword de Link ? Imprimez-la en 3D !

Depuis bientôt 30 ans maintenant, les fans de la série The Legend of Zelda ne cessent d’en être, et certains sont assez créatifs. C’est ainsi que Lloyd Roberts s’est attelé à une œuvre particulièrement intéressante : une reproduction de la Master Sword, l’Épée de Maître qui fait réellement de Link le héros qui sauve Hyrule dans de nombreux opus.

Présente dans quasiment tous les épisodes, cette épée change cependant toujours de forme. Celle qui a retenu l’attention de notre homme et qui a ainsi été reproduite est issue de Ocarina of Time. Pouvait-il seulement en être autrement ?

Master Sword

Lloyd Roberts n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne l’impression 3D. Commencée en 2012, elle est devenue pour lui bien plus qu’une passion, et il est même parvenu à en faire son travail au travers de iMakr.

S’il vend ainsi quelques-uns de ses modèles 3D, ils sont pourtant tous disponibles gratuitement sur la plate-forme MyMiniFactory. La Master Sword de Link ne fait pas exception à la règle.

Autrement dit, en disposant d’un compte sur MyMiniFactory et d’une imprimante 3D, vous pourrez vous-même imprimer cette œuvre. De quoi décorer la maison comme il faut.

D’autant plus qu’il ne s’agit pas d’une miniature. Lloyd Roberts a en effet pris la peine d’observer longuement les artworks officiels du jeu afin d’en tirer les comparaisons nécessaires à la recréation de l’arme en taille réelle. Ou tout du moins ce qui s’en approche le plus.

C’est ainsi que la Master Sword que l’homme vous propose d’imprimer mesure environ 1,2 mètres. Fidèle à l’originale, elle dispose même de son propre fourreau, ce qui ne gâche rien. Sans pour autant avoir commencé quoi que ce soit, Lloyd songe d’ailleurs à compléter la panoplie avec le bouclier Hylien qui va avec.

Et c’est à ce moment précis qu’on regrette de ne pas avoir d’imprimante 3D chez soi.

Via

Mots-clés zelda

Share this post

Jérémy

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.