Envie d’un MacBook Pro ? Il vaudra mieux attendre l’année prochaine !

Envie d’un MacBook Pro ? Il sera sans doute préférable d’attendre l’année prochaine pour revendre un de vos reins. Selon le très bien informé Ming-Chi Kuo, Apple aurait en effet prévu de sortir des modèles plus puissants l’année prochaine, mais également de baisser les prix de toute la gamme. Moralité, ce n’est pas forcément le meilleur moment pour vider votre compte-épargne.

Le dernier Keynote a été l’occasion pour la firme de Cupertino d’introduire de nouveaux ordinateurs taillés pour les professionnels et les utilisateurs les plus exigeants.

MacBook Pro 2017

Le MacBook Pro de 2017 devrait être un peu plus intéressant que le modèle actuel.

Comme à l’accoutumée, les fanboys de la première heure ont mis de côté leur sens critique pour embrasser pleinement les choix « courageux » pris par la marque.

Le MacBook Pro 2016 ne fait pas l’unanimité

Toutefois, ces machines n’ont pas non plus fait l’unanimité et de nombreuses critiques ont ainsi rapidement émergé sur la toile, des critiques visant notamment la connectique de la machine, sa fiche technique et son prix de vente.

Apple a en effet choisi de supprimer tous les ports présents sur les anciens modèles pour les remplacer par des connecteurs Thunderbolt 3 au format USB Type-C. Comme si cela ne suffisait pas, la firme a également choisi de faire l’impasse sur le lecteur de cartes SD.

Mais ce n’est pas le seul problème de ces machines puisque leur fiche technique a aussi déçu pas mal de monde. Si elles ont droit à des processeurs de dernière génération, elles se cantonnent aussi toutes à un maximum de 16 Go de mémoire vive et les modèles les moins chers sont en plus dépourvus de GPU dédié.

Il faut en effet s’orienter vers les modèles dotés d’un écran de 15 pouces pour trouver une carte Radeon Pro 450 dotée de 2 Go de mémoire dédiée. Les autres modèles se contentent pour leur part d’une simple Intel HD Graphics 530 aux performances médiocres.

Une machine trop chère et trop limitée ?

Reste la question du prix. Là encore, les décisions prises par l’entreprise ne font clairement pas l’unanimité et cela n’a rien de surprenant puisque le MacBook Pro 2016 est proposé à partir de 1 699 € pour le modèle 13 pouces dénué de Touch Bar et à partir de 2 699 € pour le modèle doté cette fois d’un écran de 15 pouces et d’un vrai GPU.

Le pire, bien sûr, c’est que les prix américains démarrent à 1 499 $.

Non, ces machines sont loin d’être parfaites, mais elles devraient se bonifier avec le temps et c’est en tout cas ce que l’on peut déduire du dernier rapport rendu par Ming-Chi Kuo, célèbre analyste travaillant pour KGI Securities.

D’après lui, les modèles de l’année prochaine devraient en effet être en mesure de gérer un maximum de 32 Go de mémoire vive tout en étant proposés à des tarifs bien plus attractifs. Il s’attend également à ce qu’ils soient un peu plus autonomes grâce à l’utilisation de processeurs de la génération Canonlake, des processeurs censés consommer entre 15 et 25 % d’énergie en moins par rapport aux modèles actuels.

Reste la question de la connectique, bien sûr. Si le format USB Type-C devrait rapidement se démocratiser dans les mois à venir, il faut avouer que l’absence de port SD est regrettable.