Et si les extraterrestres avaient déjà visité la Terre ?

Depuis qu’il est en mesure d’observer les étoiles, l’Homme se demande inlassablement s’il existe quelque part dans l’immensité de l’Univers une autre forme d’intelligence que la sienne. Cette question, nous avons fini par la formaliser au travers du Paradoxe de Fermi, un paradoxe qui alimente aujourd’hui encore de nombreuses études.

Or justement, des chercheurs travaillant pour l’Université de Rochester et l’Université de Columbia ont mené une étude commune portant sur une toute nouvelle théorie… pour le moins originale.

espace

Crédits Pixabay

Une étude publiée à la fin du mois d’août dans The Astronomical Journal.

L’humanité ne représente qu’une infime partie de l’histoire de la Terre

Dans leur papier, les chercheurs commencent par rappeler que l’humanité est apparue tardivement. En réalité, notre civilisation ne représente qu’un fragment de l’histoire de la Terre. Jean Fourastié, un économiste du XXe siècle, l’expliquait d’ailleurs assez bien.

En supposant que notre civilisation soit apparue il y a cent mille ans et en ramenant cette durée à la durée de vie moyenne d’un individu (une centaine d’années), alors l’humanité n’aurait pas plus de dix ans.

Dans ce contexte, les chercheurs de l’Université de Rochester et de l’Université de Columbia supposent que si une civilisation extraterrestre disposant du voyage spatial existe réellement, alors cette dernière a très bien pu visiter notre planète… avant même que nous ne la foulions.

Le problème, en effet, vient principalement de la taille de l’Univers et des galaxies qui le composent. Naviguer de système en système prend un temps considérable et une civilisation souhaitant explorer la galaxie aurait besoin d’opérer sur des délais extrêmement longs.

Et c’est évidemment un problème. Compte tenu de l’âge de notre civilisation et de celui de notre planète, si une exocivilisation avait réellement atteint la Terre, alors elle aurait statistiquement plus de chances de la visiter avant notre apparition.

L’étude n’en reste cependant pas là. Elle prend également en compte le fonctionnement même d’une galaxie. Les étoiles et leurs planètes ne sont en effet pas fixes. Elles gravitent lentement autour du centre de leur galaxie, en suivant des chemins souvent très différents. Dans ce contexte, si une civilisation extraterrestre souhaitait nous rendre visite, elle aurait tout à gagner à attendre que son système se rapproche du nôtre.

Une histoire de mouvement et de systèmes voguant à travers la galaxie

Ce qui expliquerait au final pourquoi nous n’avons encore fait aucune rencontre.

Le temps à l’échelle de l’Univers est en effet bien différent du nôtre.

D’autant que notre galaxie fourmille de mondes habitables. D’après les simulations faites par les astronomes, la Voie Lactée compterait environ 100 milliards d’étoiles, et bien plus de planètes. Les statistiques sont donc plutôt de notre côté. Avec autant de mondes potentiellement habitables, il serait en effet surprenant que nous soyons la seule espèce intelligente de la galaxie.

En conséquence, les chercheurs expliquent que l’absence de réponse n’est pas une fin en soi et que nous ne devrions pas être découragés par le silence assourdissant de l’espace. Les années passant, notre science et notre technologie évoluent. Nous sommes donc capables de voir plus loin.

Plus le temps passera, et plus nous serons donc en mesure d’analyser les systèmes stellaires lointains. Ce qui augmentera naturellement notre chance de découvrir une autre civilisation que la nôtre.

Mots-clés extraterrestres