Clicky

Et si les extraterrestres n’étaient pas des êtres biologiques ?

Sir Martin Reed, un professeur d’astronomie et d’astrophysique travaillant depuis plusieurs années à la prestigieuse Université de Cambridge, a développé une théorie extrêmement intéressante. D’après lui, les extraterrestres pourraient en effet ne pas être des créatures biologiques… mais des machines électroniques.

Cet éminent chercheur est né au début des années 40 à York, dans le comté du Yorkshire. Après avoir étudié à la Shrewsbury School et au Trinity College, il est parti aux États-Unis afin de poursuivre ses études.

Extraterrestres biologiques

Rien ne dit que les extraterrestres, s’ils existent, soient une forme de vie biologique.

Il est revenu en Angleterre quelques années plus tard, pour prendre un poste de l’université du Sussex. Il l’a gardé pendant quelques années avant de retourner à Cambridge.

Sir Martin Reed pense qu’il existe quelque part une autre forme de vie intelligente

L’homme a occupé un poste de professeur en astronomie pendant quelques années avant de prendre la tête de l’Institut d’Astronomie de l’établissement. En parallèle, il a également mené des recherches pour la Royale Society.

Fondée au 17e siècle, cette institution est basée à Londres et elle oeuvre à promouvoir la science sous toutes ses formes. Elle est donc chargée des mêmes missions que notre Académie des Sciences et elle a été présidée par de nombreux scientifiques d’exception tels George Stokes, Joseph Dalton Hooker, Humphry Davy ou encore… Isaac Newton.

Sir Martin Reed a signé de nombreux articles scientifiques ces dernières années et il a ainsi publié plus de 500 textes depuis le début de sa carrière. Parmi ses différentes spécialités, on trouve la cosmologie, la formation des galaxies ou encore les quasars et les trous noirs supermassifs.

Malgré tout, le chercheur ne reste pas enfermé dans sa tour d’ivoire et il fait ainsi un gros travail de vulgarisation afin de rendre la science aussi accessible que possible. Dans ce contexte, il lui arrive fréquemment d’animer des conférences de presse et de répondre à des demandes d’interview.

Il a été sollicité dernièrement par The Conversation afin de répondre à quelques questions portant sur la possible existence d’une civilisation extraterrestre avancée.

Les extraterrestres ne seront pas forcément des créatures biologiques

Sir Martin Reed, comme de nombreux chercheurs à travers le monde, est en effet persuadé qu’il existe quelque part dans l’Univers une autre forme de vie intelligence organisée en société. D’après lui, il est statistiquement impossible que l’espèce humaine soit la seule forme de vie à avoir donné naissance à une civilisation sociétale technologiquement avancée.

Ce n’est cependant pas le plus intéressant. L’homme pense en effet que cette forme de vie ne sera pas forcément de type organique.

Cela ne vous aura sans doute pas échappé, mais le monde tel que nous le connaissons a beaucoup changé ces dernières années. En moins d’un siècle, l’espèce humaine a été capable de construire une station dans l’espace et d’envoyer plusieurs sondes vers d’autres mondes. En parallèle, elle a également donné naissance à une autre forme d’intelligence.

Cette tendance devrait se poursuivre dans les années à venir et de plus en plus de gens s’attendent ainsi à ce que nous finissions par fusionner avec les machines. Elon Musk en fait d’ailleurs partie et c’est précisément ce qui l’a poussé à créer Neuralink.

À terme, l’humanité devrait donc être en mesure de s’affranchir de son enveloppe corporelle pour devenir une machine intelligente, une machine douée de raison.

Selon le chercheur, si les extraterrestres existent réellement, alors il est tout à fait possible qu’ils aient eux aussi évolué vers une forme de vie électronique. Et encore plus s’ils maîtrisent le voyage spatial.

La vie organique n’est effectivement pas adaptée à la vie dans l’espace.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.