Clicky

Et si les ondes gravitationnelles nous permettaient de transférer des données ?

À part le fait qu’elle nous empêche de flotter dans l’air, que savons-nous de la gravité au juste ? Selon des mathématiciens originaires de la People’s Friendship University of Russia, elle offrirait davantage de possibilités pour l’homme, en l’occurrence dans le domaine de la communication future et de la conquête de l’espace.

Les scientifiques russes suggèrent que les ondes gravitationnelles pourraient permettre un jour de chiffrer et transférer des données dans l’espace.

À titre d’information, les ondes en question sont définies par Albert Einstein lui-même comme une « oscillation de la courbure de l’espace-temps qui se propage à grande distance de leur point de formation. »

Il ne s’agit pour l’instant que d’une simple théorie, mais elle n’en reste pas moins très intéressante du point de vue scientifique. En supposant que ces chercheurs aient raison, cette découverte pourrait considérablement simplifier le transfert de données à travers le système solaire.

En quoi consiste la théorie ?

La théorie des mathématiciens de la People’s Friendship University of Russia repose essentiellement sur le fait qu’ils considèrent les ondes gravitationnelles comme des « abstractions mathématiques. »

Les scientifiques sont convaincus qu’en effectuant les bons calculs, les ondes pourront servir à envoyer des données sur de longues distances, un peu à la manière des ondes électromagnétiques, mais en mieux.

Les chercheurs avancent qu’il serait théoriquement possible d’encoder n’importe quelle information dans ces ondes, un peu comme nous utilisons les ondes électromagnétiques pour envoyer des signaux radio.

Bien évidemment, cela exige de lourds calculs mais rien d’impossible.

Des avantages pour la communication dans l’espace

Si cette théorie venait à se vérifier et se réaliser, les ondes gravitationnelles représenteraient ainsi une véritable révolution pour le domaine de la science et de l’exploration spatiale.

Contrairement aux méthodes de communication actuelles qui souffrent d’importantes limites liées à la distance, la gravité et ses ondes se présenteront ainsi comme une solution idéale et pérenne.

A terme, cette découverte permettra peut-être aux satellites et aux stations spatiales lointaine de transférer des données sans que les signaux ne soient affaiblis ou atténués. De tels exploits seront possibles grâce au fait que les ondes gravitationnelles se déplacent à une vitesse constante sans être affectées de manière significative par la gravité des corps massifs.

Mots-clés espacephysique

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !