Et si nous utilisions les astéroïdes comme stations spatiales ?

Une équipe de chercheurs de l’Université de Vienne, Autriche, semble avoir trouvé un moyen de s’implanter sur un astéroïde. Cette perspective présenterait plusieurs avantages. Ces roches interstellaires pourraient permettre la création d’une gravité artificielle. En outre, leur coque rocheuse pourrait protéger la station minière des radiations.

En effet, les scientifiques autrichiens pensent qu’il est envisageable de construire une station spatiale et une exploitation minière sur un astéroïde.

Simulateur astéroïdes

Les chercheurs ont réalisé des simulations gravimétriques avancées. Ils ont appliqué leur théorie sur un hypothétique astéroïde de 500 mètres sur 390 mètres. Selon l’étude, publiée en décembre 2018, la valeur des ressources présentes sur ces roches célestes équivaut à cent millions de dollars (soit environ 88 millions d’euros) offerts à chaque habitant de la Terre.

Toutefois, il est encore trop tôt pour valider cette nouvelle théorie. Sa faisabilité n’a pas encore été évaluée par la communauté scientifique.

Utiliser la rotation rapide de l’astéroïde afin de créer une gravité simulée

L’idée proposée par les chercheurs consiste à utiliser la rotation rapide de l’astéroïde afin de créer une gravité simulée. Cependant, avant d’envoyer des humains et des matériaux coûteux sur l’objet, il faut être certain que la roche est solide et stable, qu’elle ne risque pas de s’effondrer.

En outre, afin de créer une gravité suffisante, il faut que l’astéroïde ait une gravité d’au moins au 38% de celle de la Terre. Il faudra également qu’il tourne sur lui-même entre une à trois fois par minute afin de générer la force centrifuge appropriée. « Les charges résultant des forces centrifuges rendent possible une station spatiale dans la caverne d’un astéroïde miné », ont expliqué les astrophysiciens.

« Si nous arrivons à trouver un corps céleste assez stable, nous n’aurions besoin de dresser de murs ni en aluminium ni quelque autres matières, car il serait possible d’utiliser l’astéroïde en entier pour construire une station spatiale », a déclaré le docteur Thomas Maindl à New Scientist.

Il faudra encore attendre au moins vingt ans

D’après l’astrophysicien Thomas Maindl, il faudra attendre au moins vingt ans pour que le monde puisse assister à de potentiels travaux d’excavation sur un astéroïde.

« Les applications pratiques dépendront de manière cruciale de la connaissance non seulement de la composition, mais également de la structure interne des organismes candidats », ont d’ailleurs reconnu les astrophysiciens. « Les missions sur ces astéroïdes semblant inévitables pour de telles études, les décisions concernant leur peuplement ne seront peut-être possibles qu’après le début des opérations minières. »

Mots-clés astéroïdesespace