Et si vous reviviez le passage de Mercure devant le Soleil ?

Mercure n’est pas uniquement la planète la plus petite du système solaire, elle est aussi celle qui est la plus proche de notre étoile et elle n’a ainsi besoin que de 88 jours pour faire sa révolution. Il arrive parfois que le phénomène soit observable depuis la Terre et cela a précisément été le cas hier après-midi. L’ESA avait même organisé un Hangout pour l’occasion et il est possible de le revoir.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Mercure passe souvent entre notre belle planète et le Soleil. Toutefois, du fait de l’inclinaison de son orbite, les transits de la planète devant notre étoile sont peu fréquents.

Mercure Soleil

Si vous avez loupé le dernier transit de Mercure, alors il est possible de le revivre grâce à l’ESA.

Il n’y en a en effet que 13 ou 14 par siècle. Le dernier s’est d’ailleurs produit au milieu des années 2000 et le suivant n’aura pas lieu avant 2032.

Mercure passe souvent devant le Soleil mais le phénomène est rarement observable

Mais si le dernier transit de Mercure a autant fait parler de lui chez nous, c’est aussi et surtout parce que l’Europe de l’Ouest se trouvait aux premières loges pour en profiter, de même pour nos amis d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud.

Toutefois, la météo n’a pas été franchement favorable et il était de toute manière impossible d’observer directement le phénomène sans perdre la vue. Pour ne rien arranger, les lunettes dédiées aux éclipses se sont révélées totalement inutiles car la planète Mercure est bien trop petite pour être observable à l’oeil nu.

Il fallait donc passer par un télescope équipé de tous les filtres habituels pour pouvoir profiter de ce spectacle dans les meilleures conditions possibles.

Enfin, les fondus d’astronomie avaient aussi une autre option : suivre les émissions diffusées par les agences spatiales. La NASA a en effet organisé un live afin de couvrir l’événement et l’ESA en a fait tout autant de son côté en s’appuyant cette fois sur un Hangout.

C’est un français qui a observé pour la première fois un transit de Mercure

Si vous n’avez pas pu vous dégager suffisamment de temps libre pour suivre l’émission, alors sachez que cette dernière est disponible depuis cette nuit sur YouTube. Elle ne se limite d’ailleurs pas au phénomène lui-même et elle explique aussi ses origines.

Tenez, d’ailleurs, c’est un savant français qui a observé un transit de Mercure pour la première fois en 1631 : Pierre Gassendi. Le phénomène avait cependant été prédit quelques années plus tôt par un astronome du nom de… Johannes Kepler.

Et donc par l’homme qui a donné son nom au célèbre télescope spatial, ce même télescope qui nous a permis de découvrir des centaines d’exoplanètes durant ces dix dernières années.

Oui mais voilà, Kepler n’a jamais pu observer le phénomène puisqu’il est mort un an plus tôt, en 1630.