Clicky

Et voici le Monopoly Retour vers le Futur !

Plus de 80 ans après ses débuts, le Monopoly est un jeu de plateau qui a toujours autant de succès. Difficile de croire qu’un simple jeu permettant d’acheter des maisons aurait pu avoir un destin pareil, mais il faut croire que forcer la faillite de ses amis a quelque chose d’attrayant.

Quoiqu’il en soit, l’édition classique du Monopoly est très loin d’être la seule à avoir vu le jour et c’est ainsi que l’on retrouve désormais toute une multitude de déclinaisons, certaines inspirées par des partenariats avec d’autres franchises, comme ça a été le cas pour Zelda par exemple. Ce coup-ci, c’est au tour de Retour vers le Futur d’avoir droit à sa version du Monopoly.

Monopoly Retour vers le Futur

Retour vers le Futur a désormais son propre Monopoly

Une boîte toute jaune indiquant un contenu radioactif, pas de doute, cette personnalisation commence dès le début. Le plateau en lui-même a bien sûr également été revisité.

Si la structure de base reste la même (il faut bien que ça reste un Monopoly quand même), les propriétés ont été modifiées et on y retrouve ainsi divers achats à effectuer, tous issus de la trilogie. Les gares elles-mêmes ont été remplacées par des moyens de locomotion comme l’hoverboard ou le train qui permet de voyager dans le temps.

Comme d’habitude, les cases des coins restent inchangées, mais les cartes Caisse de Communauté et Chance ont été remplacées par « Futur » et « Passé ». Enfin pour ce plateau, le centre arbore une DeLorean lévitant sous le logo du jeu.

On trouve également dans cette édition six pions inspirés de l’univers de la trilogie culte : une DeLorean bien sûr, mais aussi un hoverboard, les fameuses baskets Nike, Einstein le chien, un chapeau de cow-boy et l’horloge municipale.

Le prix de cette édition est encore inconnu mais elle sera disponible le mois prochain aux États-Unis. Pour le moment, aucune information en ce qui concerne une version française.

Via

Jérémy

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.