Et vous, quelle couleur voyez-vous dans le noir total ?

Si on demande « Quelle couleur voit-on dans le noir total ? », la plupart des gens répondront sans doute « Question idiote, évidemment que c’est le noir qu’on voit dans le noir total. ».

Eh bien en fait non ! Ce n’est pas vraiment du noir que l’œil humain voit dans l’obscurité totale, mais plutôt de l’eigengrau ! Oui, c’est un mot allemand qui a été choisi pour désigner la couleur de l’obscurité.

C’est quoi l’eigengrau ?

En allemand « eigengrau » signifie « gris intrinsèque », on utilise aussi parfois le terme « eigenlicht » qui veut dire « lumière intrinsèque ». Et c’est tout simplement la couleur que voit l’œil humain dans l’obscurité totale. Le terme est apparu pour la première fois en 1894 dans le cadre d’expériences de psychologie.

Il est toutefois peu employé dans la littérature scientifique, étant très souvent remplacé par le terme plus générique de « bruit visuel ».

Avant de donner l’explication de ce phénomène, n’hésitez pas à aller vous enfermer dans les toilettes pour vérifier que l’obscurité est bel et bien différente du noir. En fait on pourrait décrire la couleur de l’obscurité totale comme un gris sombre teinté de bleu. Pour ceux qui utilisent un logiciel de dessin du style Photoshop ou Gimp, sa valeur hexadécimale exacte est #16161D. Vous pouvez donc saisir cette valeur dans votre logiciel et voir à quoi l’obscurité totale ressemble. N’hésitez pas à le comparer avec le noir (code #000000), vous verrez mieux la différence !

Comment l’eigengrau se manifeste-t-il ?

Normalement l’œil humain a besoin de lumière pour pouvoir distinguer les couleurs. Mais alors comment fait-il pour distinguer la couleur de l’obscurité totale, en l’absence de lumière ? Le fait est que même lorsque notre rétine cesse d’être bombardée de photons, un signal électrique élémentaire appelé « potentiel d’action » est transmis le long du nerf optique jusqu’au cerveau. C’est ce qui donne la sensation d’un gris foncé uniforme, au lieu d’un noir pur, dans l’obscurité totale.

Et figurez-vous que l’eigengrau a même tendance à s’éclaircir lorsque l’œil reste exposé à l’obscurité pendant 20 minutes. C’est ce que montre l’une des rares études sur le sujet, réalisée en 1973.

Mots-clés insoliteneurologie