Aux États-Unis, les médias sociaux peuvent vous faire obtenir ou refuser votre Visa

Le département d’État américain vient de mettre à jour les formulaires de demande de Visa pour renforcer la sécurité du pays. Désormais, les voyageurs doivent compléter des informations supplémentaires telles que leur adresse électronique, leur numéro de téléphone, ainsi que leur nom de compte dans les réseaux sociaux.

Ce changement a été proposé par le département de l’État au mois de mars dernier, mais n’a pris effet que tout récemment.

passeport

Crédits Pixabay

À noter qu’auparavant, ce système de filtrage n’était imposé qu’aux personnes qui se sont rendues dans des zones considérées comme fortement terroristes. Mais dorénavant, tous les demandeurs de Visa pour les USA devront y passer.

Tous les types de voyageurs sont concernés, aussi bien les étudiants et les voyageurs pour affaires, que les immigrants.

À propos des nouveaux formulaires

Sur ces nouveaux formulaires, les demandeurs de Visa doivent fournir des informations concernant leur compte Facebook, Twitter, Instagram et autres plateformes sociales. Ils sont notamment tenus de fournir tous leurs noms de compte durant les cinq dernières années.

Mais ce n’est pas tout, car il leur faudra également fournir les numéros de téléphone et adresses électroniques qu’ils utilisent sur une période de cinq ans avant la demande de Visa. Les formulaires demandent aussi le statut de voyage international et d’expulsion de chaque voyageur, et même s’ils ont des proches qui sont ou ont été impliqués dans des activités terroristes.

Renforcer la sécurité nationale

Bien entendu, le but de ce processus de filtrage renforcé est d’empêcher de potentiels terroristes et personnes dangereuses de fouler le sol américain. Comme l’explique le département d’État dans un communiqué : « la sécurité nationale est notre priorité absolue lors du traitement des demandes de visa, et chaque voyageur éventuel et immigrant aux États-Unis est soumis à un contrôle de sécurité approfondi […] Nous travaillons constamment à la recherche de mécanismes pour améliorer nos processus de filtrage afin de protéger les citoyens américains, tout en favorisant les voyages légitimes aux États-Unis.»

Le gouvernement affirme donc ne faire aucune distinction entre les voyageurs : blancs, noirs, asiatiques, arabes… tous sans exception devront remplir les nouveaux formulaires. Cette nouvelle exigence pourrait alors concerner près de 15 millions de voyageurs souhaitant se rendre aux USA.