Etats-Unis : les musées surfent sur la mode des selfies

Depuis l’apparition d’Instagram, la plateforme de photographie de Facebook, les selfies deviennent de plus en plus tendance. Afin d’obtenir des selfies réussis, pouvant leur apporter le maximum de reconnaissance sociale sur le réseau, des utilisateurs sont prêts à dépenser certaines sommes. En Russie, par exemple, certains internautes louent des jets privés à une entreprise, uniquement dans le but de prendre des photos.

Aux États-Unis, les musées à selfie deviennent également de plus en plus nombreux. Il s’agit de salles d’exposition qui proposent toute sorte de décorations originales permettant d’embellir les photos prises par les visiteurs. À l’heure actuelle, les plus appréciés d’entre eux sont le Museum of Ice Cream et la Color Factory.

Mort Selfie

Jusqu’ici, le Museum of Ice Cream enchaîne les succès. Dernièrement, l’entreprise a vendu les tickets des six prochains mois en seulement une heure et demie.

Le nouveau Disneyland ?

Concrètement, le Museum of Ice Cream est un espace d’exposition. Il comprend une dizaine de pièces aux couleurs gaies et personnalisées. Il y a, par exemple, une piscine de vermicelles multicolores, une balançoire, une licorne, etc. De plus, des glaces y sont gratuitement offertes par des producteurs locaux.

La société Museum of Ice Dream a été fondée par une jeune entrepreneuse dénommée Maryellis Bunn. Âgée de vingt-cinq ans, la sortante de Parsons School of Design avait auparavant été responsable innovation chez Time. D’après New York Magazine, son rêve serait de faire du musée le « nouveau Disneyland » pour les enfants du millénaire.

Un modèle économique rentable

Il y a lieu de reconnaître la réussite de ce nouveau type de modèle économique aux États-Unis. À New York, le ticket était vendu à dix-huit dollars. Depuis plus d’un mois, chaque semaine, une centaine de clients sont venus faire la queue devant un ex-bâtiment de la Savings Union Bank, à San Francisco. Chacun d’eux a déboursé trente-huit dollars pour un billet. Confiante, la société a l’intention de couvrir cent quatre-vingts villes américaines avant de s’étendre vers l’étranger.

L’entreprise Color factory occupe également une place dans ce nouveau marché depuis le mois d’aout. Elle s’est installée dans un ancien bâtiment industriel à San Francisco. Accessible à trente-cinq dollars, le service comprend des piscines à boules, des rubans multicolores, des confettis arc-en-ciel, etc.

 

Mots-clés selfies