Samsung décide d’arrêter la production de lecteurs Blu-Ray 4K aux Etats-Unis

C’est la fin des lecteurs Blu-Ray 4K pour le marché américain, voilà en résumé la ligne adoptée par Samsung. L’information a été relayée par Forbes et CNET, annonçant que la marque ne va désormais plus produire ce type de lecteur pour les États-Unis.

Une combinaison de plusieurs facteurs dont la baisse des ventes, la pression de la concurrence et une évolution des modes de visionnage ont, en substance, eu raison de la volonté du constructeur coréen de continuer à s’investir sur ce segment de marché, en tout cas pour le cas des États-Unis.

Etats-Unis : Samsung décide d'arrêter la production de lecteurs Blu-Ray 4K

Crédits pixabay.com

Après Oppo, qui a également quitté la scène l’année dernière, c’est donc au tour d’un autre poids lourd du secteur de l’électroménager grand public de faire ses valises, laissant libre cours aux ambitions de Sony et de Panasonic pour verrouiller ce marché.

Les ventes de supports physiques qui dégringolent

La faute au streaming vidéo pourrait-on dire. Ce nouveau mode de visionnage séduit en effet de plus en plus d’Américains, surtout avec la gamme d’offres que proposent les géants du secteur tels que Netflix, Hulu, HBO ou encore Disney qui veut aussi sa part du gâteau.

Résultat, moins de ventes de disques physiques, donc peu de lecteurs Blu-Ray vendus. D’autant plus que le format DVD est préféré au Blu-Ray : les chiffres parlent d’eux-mêmes,  sur les ventes de supports physiques qui ont d’ailleurs foncièrement baissé depuis quelques années, 57,9 % sont des DVD contre seulement 5,3 % pour les Blu-Ray.

D’autres raisons probables

Forbes a mentionné que Samsung se serait penché sur un lecteur Blu-Ray haut de gamme prévu pour 2019, mais cela est en bonne voie pour tomber à l’eau, d’ailleurs on n’en a pas vu les couleurs lors du dernier CES.

Pour le moment, Samsung n’a pas donné d’explications concernant sa décision de quitter le marché américain des lecteurs Blu-Ray 4K. Mais il semble que la technologie qui accompagne ses lecteurs, le Blu-Ray HD-10 ou le HD-10+, moins performante en termes d’expérience utilisateur pour les amateurs de « home cinema » que le Dolby Vision HD, y soit également pour quelque chose dans le choix des consommateurs.

En outre, d’autres types d’appareils, également bien implantés sur le marché américain viennent directement concurrencer les lecteurs Blu-Ray 4K, avec des performances qu’ils n’ont pas volé : une certain Xbox One et la fameuse console PlayStation qui en est à sa quatrième édition. Toutes les deux bénéficient de technologies de lecture dernier cri, dont le Blu-Ray, qui fait bien l’affaire des ménages qui en disposent pour leurs petites séances de cinéma fait maison.