Clicky

Etats-Unis : un homme recherché s’est ouvertement moqué de la police sur Facebook et l’échange vaut le détour

Anthony Akers, tel est le nom de l’homme qui s’est allègrement moqué des responsables de la communication digitale du département des services correctionnels pour non conformité américaine. Il a 38 ans et il a été recherché après avoir manqué un rendez-vous important avec la police.

Les autorités ont alors décidé d’utiliser Facebook pour alerter le grand public, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Anthony Akers a répondu à l’annonce des autorités non sans se moquer et les choses sont allées bien loin. Malgré le sérieux des autorités policières, la situation a fait rire toute une population. Voilà une preuve de plus de la limite de l’utilisation des réseaux sociaux.

Après des échanges hilarants, l’homme recherché s’est tout de même rendu à la police et la population américaine qui a suivi l’affaire pendant quelques heures a passé un moment insolite.

Tout a commencé sur Facebook

Après avoir tout tenté pour joindre le futur détenu Anthony Akers, la police a finalement décidé d’averti la population sur Facebook.

Étonnamment, l’homme recherché a répondu à l’annonce des forces de l’ordre, leur notifiant qu’il allait se rendre sans histoire.

Malheureusement, Anthony Akers ne s’est pas rendu tout de suite et les échanges sur Facebook se sont alors poursuivis avec toute une population à l’écoute. Comme l’homme recherché ne s’est pas tout de suite rendu, la police a proposé de venir le chercher en voiture.

La communication a fonctionné

La simple annonce émise sur la page Facebook de la police a donc pris une drôle de tournure. Sans réaction satisfaisante du prévenu, les représentants de la loi ont exprimé leur désespoir et leur volonté de bien recevoir l’homme s’il se rendait dans les meilleurs délais.

Au final, après des échanges aux allures de dating, Anthony Akers s’est rendu, mais ceux qui ont suivi de près les échanges ont été déçus qu’il n’ait pas amené un bouquet de fleurs à la police.

On ne sait pas encore si l’attitude du recherché plaidera ou non en sa faveur, mais ce qui est sûr c’est qu’il semble avoir beaucoup d’humour. Heureusement, l’affaire est rentrée dans l’ordre.

Pour faire apparaître l’échange entre Akers et les autorités, allez simplement sur les commentaires de la publication suivante et activez la fonction permettant de faire remonter les commentaires les plus pertinents.

Mots-clés facebook

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !