Europe, le satellite de Jupiter, pourrait abriter la vie

Jupiter compte à l’heure actuelle 67 satellites naturels. Europe est un des plus important et il appartient à la famille des satellites galiléens. Il fait couler beaucoup d’encre depuis le début de la semaine et cela n’a rien de surprenant car la NASA pense qu’il réunit toutes les conditions nécessaires pour abriter la vie. L’agence compte même envoyer une mission sur place pour vérifier ces informations.

Jupiter est actuellement la plus grosse planète du système solaire. Elle est effectivement plus volumineuse et plus massive que toutes les autres planètes réunies.

Europe Jupiter

La NASA pense que Europe peut abriter la vie et l’agence compte bien s’en assurer.

Oui, elle est massive mais elle est aussi la plus brillante après le Soleil, la Lune et Vénus. Elle est même visible à l’oeil nu dans le ciel nocturne.

Europe est un des plus gros satellites galiléens

Comme indiqué un peu plus haut, la planète possède 67 satellites naturels répartis en plusieurs catégories distinctes. Les lunes galiléennes sont les plus grandes et les plus connues de toutes. Elles sont au nombre de quatre : Ganymède, Callisto, Io et Europe.

Europe possède un diamètre de 3 121 kilomètres et il est donc proche de celui de la Lune. Il a été découvert en 1610 par Galilée et il est le quatrième plus gros satellite de Jupiter et le sixième du système solaire.

Contrairement à la plupart des satellites, sa surface est entièrement composée de glace et les astronomes pensent qu’elle recouvre un océan liquide de 90 kilomètres de profondeur.

La NASA s’intéresse depuis longtemps à son cas. En 1970, deux sondes du programme Voyager ont en effet révélé des formations étranges à la surface du satellite mais la définition de leur capteur n’ont pas permis d’obtenir des images nettes du corps. L’agence a donc envoyé une sonde sur place quelques années plus tard, Galileo, afin de collecter de nouvelles données.

Europa Clipper va nous permettre d’en apprendre plus sur le satellite

Cette mission lui a permis de déterminer que les quantités d’hydrogène et d’oxygène sont comparables en proportion à celles de la Terre. En d’autres termes, le satellite serait tout à fait en mesure d’abriter la vie.

Mais voilà, pour s’en assurer, il va falloir procéder à des analyses plus poussées et la NASA a ainsi l’intention d’envoyer là-bas une autre sonde plus perfectionnée en 2020 : Europa Clipper.

Cette sonde pèsera un peu plus de trois tonnes et elle embarquera plusieurs instruments différents, à commencer par un radar capable de sonder l’océan présent sous la surface de la planète. Le transit durera un peu plus de six ans et l’appareil se placera ensuite en orbite autour de Jupiter.

D’après les calculs effectués par la NASA, la sonde devrait survoler 45 fois Europe sur une période de trois ans et demi.