Clicky

Web

Evadoc, le YouTube du document

Avec l’arrivée massive des vidéos et de la musique sur le web, on a parfois tendance à oublier nos amis les documents. Et là, je fais bien entendu allusion aux PDF, aux DOC, aux XLS ou encore aux ODT. Du coup, ces derniers se sentent bien seuls et n’ont d’autre choix que d’attendre qu’un internaute veuille bien les sortir de leur état dépressif. Heureusement pour eux, un tout nouveau service a décidé de les remettre au goût du jour : Evadoc.

Evadoc, la page d'accueil du service

Tel un prophète du numérique, je vous le dis haut et fort : bientôt les internautes ne sauront plus lire. Entre les Web TV, les Podcasts et les plateformes comme YouTube ou Dailymotion, le texte a de plus en plus de mal à trouver sa place et c’est bien entendu la faute du haut débit. Dans les années 90, à l’époque bénie du modem 56k et de l’offre illimitée d’AOL, les PDF et autres se portaient bien. Maintenant, vu qu’on a tous du 20Mo chez soi, ce n’est plus la même chose.

Aussi, j’ai été très surpris de voir apparaître un service qui leur est dédié. Car c’est justement le principe d’Evadocs, qui se positionne un peu comme le YouTube du document en ligne. L’objectif de ce dernier est très simple : permettre à tous les internautes de partager leurs documents et de les promouvoir. Une initiative très louable, dotée d’un fort potentiel et dont il fallait absolument parler.

Sur la page d’accueil d’Evadoc, on retrouve donc les derniers documents envoyés ainsi que les documents les plus lus, et par conséquent les plus populaires. Concernant ces derniers, on remarquera tout-de-suite que les documents rencontrant le plus de succès parlent inévitablement de séduction ou de sexe. C’est un peu dommage, ça casse légèrement le mythe. De la même manière, on regrettera que les visuels accompagnant les documents soient tous les mêmes. Au lieu d’une simple icône, on aurait aimé avoir un aperçu du contenu du document.

Evadoc, la lecture d'un document

Une fois le document ouvert, on a la possibilité de le noter, de le télécharger en plusieurs formats différents, de le partager avec ses amis, de le commenter ou encore de l’ajouter à ses favoris. L’ensemble est plutôt fluide, même si certains documents mettent parfois un peu de temps à s’ouvrir. Cela dit, ce n’est pas la mort non plus, hein.

Pour le reste, l’ensemble est plutôt cohérent. L’inscription prend quelques secondes, on peut filtrer les documents selon leur catégorie (annales, articles, études, religions…) ou passer directement par un système de tags. On notera également que le moteur de recherche du service est assez pertinent et qu’il nous permet de trouver facilement ce que l’on cherche.

Dans l’ensemble, Evadoc est donc une très bonne surprise. On se demande simplement s’il parviendra à trouver son public. Côté contenu, du travail reste à faire. Proposer des cours, des exercices, des mémoires, c’est bien, mais quand ils sont accompagnés de documents PPT bidons, ça fait un peu tâche. Bon, en même temps, ce n’est que mon avis, hein… Mais faut avouer que ça pique un peu les yeux.

Mots-clés web 2.0