Eve Online a banni un lobbyiste pour avoir effectué des transactions illicites en jeu

Le 8 avril 2019, CCP Games a déclaré que Brisc Rubal, connu dans la vraie vie sous le nom de Brian Schoeneman, a été banni du jeu. D’après le développeur du MMO, le lobbyiste aurait violé l’Accord de Non-Divulgation du jeu en dévoilant des informations confidentielles à d’autres membres de son alliance. Celles-ci auraient ensuite été utilisées pour « effectuer des transactions illicites dans le jeu ».

Brisc Rubal est ainsi retiré du Council of Stellar Management (CSM). Ce dernier est un groupe constitué de joueurs élus dont le rôle est de défendre différentes factions de joueurs. L’institution est en étroite collaboration avec le développeur. Elle fournit des informations sur le jeu et participe à l’évaluation des fonctionnalités à venir.

eve online

CCP Games a noté que la revendication provient du CSM lui-même. Néanmoins, jusqu’ici, aucune preuve appuyant ses déclarations n’a été rapportée. De son côté, Brian Schoeneman a nié les allégations et s’est montré déterminé à sauver sa réputation.

Une menace pour l’intégrité du CSM

« Il a été découvert que Rubal Rubal partage des informations confidentielles avec un membre de son alliance, qui a ensuite été utilisé par un autre membre de l’alliance pour effectuer des transactions illicites dans le jeu », a publié le CCP via le site Web d’Eve Online.

Selon la déclaration, Brisc Rubal est retiré de ses fonctions de représentant du CSM 13. Par conséquent, il ne pourra plus se présenter aux élections du CSM. En outre, tous ses comptes en jeu ont été définitivement proscrits.

Le développeur a rapporté que le CSM considère cette « inconduite » comme une « menace pour l’intégrité du CSM en tant qu’institution ». « La position du PCC à ce sujet est claire : peu importe le type d’informations partagées, de tels actes vont à l’encontre de tout ce que défend le CSM et ne seront tolérés en aucune circonstance. »

Le CCP a souligné l’implication de deux autres joueurs dans l’incident. Ceux-ci seraient bannis pendant un an. Enfin, selon l’annonce, tous les avoirs illicites et ISK tirés de cet incident ont été confisqués.

Des accusations sans fondements

Le lobbyiste du droit maritime, basé en Virginie, aux États-Unis, ne compte pas se laisser faire. « Ces accusations sans fondement ont eu un impact immédiat et négatif non seulement sur ma réputation dans le jeu, mais aussi sur ma réputation hors jeu », a-t-il déclaré dans un message publié sur Reddit. « Je vais combattre ces fausses allégations, rétablir ma réputation et rechercher toutes les voies de recours à ma disposition pour ces actes téméraires. »

Il a rappelé avoir travaillé dur pour le compte de la communauté. « J’ai fait preuve de tant de diligence en assistant à plus de 95% de toutes les réunions et téléconférences qui ont eu lieu », a-t-il souligné.

« Il n’y a aucune raison pour que je compromette tout cela en violant ma parole, en mettant ma réputation en danger et en risquant tout cela pour fournir à un autre joueur un avantage injuste dans le jeu. »

Mots-clés eve online