Evernote : une nouvelle interface pour le service web

Evernote est un outil très pratique pour tous les dingues de la prise de note et plus particulièrement pour tous ceux qui ont besoin de retrouver facilement leurs différents dossiers d’un terminal à un autre. Très présent sur la plupart des plateformes mobiles du moment, Evernote profite également d’un service directement accessible depuis n’importe quel navigateur web. Et si on en parle, ce n’est pas pour rien puisque la petite société vient tout juste de déployer une nouvelle interface pour ce dernier. Une interface plus propre, plus agréable visuellement et qui devrait par conséquent plaire à tous ceux qui ne peuvent plus se passer de cette plateforme.

Comme on l’apprend sur le blog officiel du service, cette nouvelle interface avait pour objectif de dépoussiérer le genre et de donner un petit coup de jeune à Evernote Web. Les développeurs en charge de la plateforme ont ainsi apporté quelques améliorations cosmétiques en intégrant de nouvelles icônes et en mettant en avant le carnet de note en cours de lecture.

Evernote : une nouvelle interface pour le service web

Sympathique, évidemment, mais le truc le plus utile, de mon point de vue, c’est ce fameux bouton situé tout en bas de la liste des notes et qui permet, en un clic, de cacher la barre latérale contenant tous les carnets. Tu cliques une fois, elle disparaît. Tu cliques une nouvelle fois, elle réapparaît. Ceci est une révolution, les amis ! Une révolution que devraient apprécier tous ceux qui accèdent au service depuis un écran aux dimensions restreintes et offrant une résolution un peu faiblarde.

Et ce n’est pas tout puisque Evernote a aussi décidé de nous simplifier la vie pour le partage de nos notes. Deux possibilités s’offriront ainsi à nous : on pourra partager une note en mode privé et en saisissant l’adresse email des personnes de notre choix, ou on pourra directement tout balancer sur Twitter et Facebook. Et si on opte pour ce dernier choix, alors nos amis virtuels pourront ouvrir la note dans un lecteur dédié et la repartager ensuite à leur tour en cliquant sur le bouton dédié.

Au final, donc, même si ces améliorations n’ont rien de révolutionnaires, elles nous permettront tout de même de mieux profiter de notre Evernote.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • YouTube

    YouTube : moins d’abus dans les demandes de retraits des ayant-droits

    On ne peut pas mettre tout ce que l’on veut sur YouTube et si une vidéo contenant un élément sous copyright est postée sur le site de streaming, ceux qui possèdent les droits de cet élément peuvent demander le retrait immédiat de la vidéo. Mais les ayant-droits ne s’amusent pas à regarder toutes les vidéos uploadées afin de vérifier s’il n’y a aucun problème. Non, en réalité, YouTube a développé un outil dénommé Content ID, qui se trouve être un algorithme de comparaison. Content ID utilise des vidéos de référence transmises par les ayant-droits et…

  • Spotify : bientôt une version web et de nouveaux tarifs ?

    Spotify : bientôt une version web et de nouveaux tarifs ?

    Spotify marche fort, c’est un fait, mais il doit cependant faire face à une concurrence très rude. Or justement, selon Techcrunch, la société suédoise pourrait dévoiler prochainement un tout nouveau portail web qui proposerait le même type de fonctionnalités que celles des clients. Un portail web qui nous permettrait donc d’accéder à tout le catalogue du service, mais également à nos playlists. Et il y a encore mieux puisque Spotify pourrait également en profiter pour appliquer une nouvelle grille tarifaire encore plus attractive que les actuelles formules d’abonnement. Tout est évidemment expliqué dans la suite,…

  • La presse française lance un concurrent à Google Actualités

    La presse française lance un concurrent à Google Actualités

    Entre Google et la presse française, le torchon brûle. Tout ça à cause de Google Actualités, et parce que certains des plus gros quotidiens de l’hexagone souhaite faire payer le géant américain pour agréger leur contenu. Ce dernier ne l’entend évidemment pas de cette oreille et c’est précisément pour cette raison que L’Equipe, Le Parisien, Le Figaro, Libération, Les Echos, L’Express, Le Point et Le Nouvel Observateur se sont associés à Orange afin de lancer un portail dont le seul et unique objectif consiste à venir concurrencer Google Actualités. Bon courage, parce que ça ne…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -