Clicky

Évitez de jouer à Pokémon Go dans une église orthodoxe

Ruslan Sokolovsky, un vlogger très en vue en Russie, a eu la mauvaise idée de jouer à Pokémon Go dans une église orthodoxe l’année dernière. Il est poursuivi pour incitation à la haine. Après avoir passé plusieurs mois en prison, il se trouve désormais en résidence surveillée et il passera prochainement devant le tribunal. Il risque sept ans de prison.

Tout a commencé l’été dernier lorsque Ruslan s’est filmé en train de jouer à Pokémon Go dans une église orthodoxe située dans la ville d’Ekaterinbourg.

Ruslan

Ruslan ne s’attendait sans doute pas à ce que sa vidéo l’envoie tout droit en prison.

Cette ville est la capitale administrative de l’oblast de Sverdlovsk et elle compte un peu plus de 1,4 million d’habitants.

Ruslan a été filmé en train de jouer à Pokémon Go dans une église orthodoxe

La cité compte de nombreuses églises orthodoxes. Ruslan en a choisi une et il s’est rendu sur place avec un cameraman. Là, il a demandé à son acolyte de le filmer en train de jouer à Pokémon Go. D’abord aux abords de l’église, puis à l’intérieur. Notre ami a ensuite monté sa vidéo et il l’a partagée dans la foulée sur sa chaîne YouTube.

La séquence a été vue un peu plus de 1,6 million de fois et elle a évidemment beaucoup tourné après sa publication.

Trop, même, car les autorités russes ont fini par avoir vent de l’histoire et elles n’ont pas du tout apprécié le clin d’œil. Elles ont d’ailleurs envoyé plusieurs agents cueillir l’indélicat à son domicile.

Ruslan a été cuisiné pendant de longues heures… avant d’être envoyé au fond d’une cellule.

L’Église orthodoxe n’a effectivement pas apprécié la vidéo. Elle accuse ainsi le russe de blasphème et elle a décidé de le poursuivre devant les tribunaux pour faire un exemple. Le problème ici, c’est que les autorités ont tout de suite établi un parallèle entre les actions de Ruslan et celle menée par les Pussy Riot en 2012. Maria Alekhina et Nadjda Tolokonnikova, deux militantes du groupe, ont été arrêtées après avoir chanté une « prière punk » contre le président Poutine dans la cathédrale moscovite du Christ Sauveur.

L’Église orthodoxe l’accuse de blasphème

Elles avaient toutes les deux été condamnées à deux ans de prison pour hooliganisme avant d’être finalement amnistiées.

Toutefois, ce cas-ci est un peu différent. Ruslan n’a pas choisi n’importe quelle église pour tourner sa vidéo. Le monument en question a été construit à l’endroit même où les bolcheviques ont abattu le dernier tsar de Russie et sa famille en 1918.

Après avoir passé plusieurs mois en prison, le Russe a été libéré et il se trouve désormais en résidence surveillée. Il se dit tout à fait prêt à présenter ses excuses, mais il a tout de même plaidé non coupable. Notre infortuné ami estime en effet qu’il n’a pas cherché à offenser qui que ce soit. Il a simplement voulu créer une polémique pour pousser ses abonnés à réfléchir.

Amnesty International a fermement condamné les accusations portées à son encontre. L’organisme estime en effet que toute cette affaire n’est qu’une gigantesque farce. Il reste à espérer que l’histoire se finira bien pour le jeune homme. Il risque en effet une peine maximale de sept ans de prison.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.