Evitez de partager vos photos de vacances sur Facebook pendant vos arrêts maladies

Robert* est un type plutôt sympathique mais il se trouve actuellement dans une situation assez compliquée. Ce n’est même rien de le dire car il est dans le collimateur de la sécurité sociale. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il a commenté ses vacances au Brésil sur Facebook alors qu’il était… en arrêt maladie. Oups.

Robert travaille depuis un moment pour une entreprise que tout le monde connaît forcément puisqu’il s’agit de Smoby, le célèbre fabricant de jouets.

Licenciement Facebook

Il vaut mieux éviter de parler de ses vacances sur Facebook quand on est en arrêt maladie.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes mais sa vie et sa carrière ont pris une toute nouvelle tournure lorsqu’il s’est coincé le pied entre un chariot élévateur et un moule.

Robert a décroché un arrêt maladie de dix-neuf mois après s’être blessé au travail

Ses os n’ont pas résisté à la pression et notre pauvre salarié s’est retrouvé avec une magnifique facture et un arrêt maladie de dix-neuf mois, avec de la rééducation derrière.

Robert n’est évidemment pas le premier employé à se blesser au travail. Non, mais s’il fait autant parler de lui en ce moment, c’est surtout à cause de quelques messages publiés sur un réseau social fréquenté par des millions de personnes à travers le monde : Facebook.

Car en effet, notre infortuné blessé a eu la mauvaise idée de commenter en direct ses dernières vacances… au Brésil.

Comme si cela ne suffisait pas, il n’a pas limité leur portée à son cercle d’amis et il les a ainsi partagé… publiquement. Il faut croire que ses collègues sont tombés dessus car le tribunal des affaires de la sécurité sociale a décidé de lancer une procédure à son encontre.

Il va ainsi vérifier si le salarié avant le droit de sortir du territoire et si ses arrêts maladie étaient réellement justifiés. Inutile de le préciser mais Robert risque très gros et il y a même de fortes chances qu’il perde son emploi.

Quand on vous dit qu’il faut faire attention à ce qu’on publie sur Facebook, ce n’est pas pour rien.

* Il s’agit bien évidemment d’un prénom d’emprunt et ça lui va plutôt bien, pas vrai ?

Mots-clés facebookinsolite