Clicky

Évitez de planifier votre prochain meurtre avec Google

Excédé par sa femme, un homme de 56 ans s’est mis en tête de supprimer sa femme. Définitivement. En panne d’inspiration, il n’a rien trouvé de mieux que de chercher des conseils sur Google afin de planifier le meurtre. Il aurait sans doute mieux fait de s’abstenir.

Jose Leonardo a donc la cinquantaine bien tassée et il vivait depuis plusieurs années avec sa femme Maria Mbombo à Belsize Park, un quartier de la ville de Londres situé dans le district de Camden.

Prison Google

Avant de tuer sa femme, un homme a fait quelques recherches bien senties sur Google.

Le couple s’était rencontré en Hollande à la fin des années 80 et il avait vécu plusieurs années sur place avant de venir s’installer au Royaume-Uni.

Jose Leonardo a tué sa femme en mai dernier

Ils ne roulaient pas forcément sur l’or, mais ils parvenaient tout de même à s’en sortir. Maria travaillait ainsi dans un service d’entretien et Jose était chauffeur pour Uber.

En mai dernier, peu avant minuit, le fils du couple a appelé les secours. Il venait de découvrir sa mère, étendue sur le lit de la chambre parentale, le corps sans vie. Des ambulanciers sont rapidement intervenus sur place, mais ils n’ont rien pu faire. La femme était effectivement morte depuis quelques heures.

Jose a été arrêté quelques heures plus tard, alors qu’il était dans une épicerie. Lors de son passage en caisse, le commerçant a effectivement remarqué une tache de sang sur sa veste et il lui a demandé si tout allait bien. L’homme lui a alors conseillé d’appeler la police, ce qu’il a fait.

Les agents de police l’ont cueilli au magasin. Il était recouvert du sang de sa femme et il marmonnait que sa femme était morte.

Lors de l’interrogatoire, Jose a fini par avouer le meurtre de sa femme, en précisant qu’il n’avait rien prémédité et qu’il avait agi sur un simple coup de folie, suite à une dispute conjugale.

Une peine de prison à vie

Malheureusement pour lui, les agents chargés de l’affaire ne se sont pas contentés de ses aveux et ils ont ainsi mené leur propre enquête de leur côté. En analysant le smartphone de l’homme, ils ont alors réalisé que ce dernier avait effectué plusieurs recherches sur Google durant les heures précédant le crime, dont une portant sur « l’endroit le plus douloureux pour poignarder quelqu’un ».

Comme si cela ne suffisait pas, il a également demandé au moteur de recherche s’il était possible de survivre à un coup de couteau… dans l’œil.

Les enquêteurs ont donc poussé plus loin leurs investigations et ils ont réalisé que ce n’était pas la première fois que l’homme s’en prenait à sa femme. Un incident similaire s’était ainsi produit en mars dernier, lors d’un séjour en Belgique.

Face à la situation et à la violence du crime, la justice anglaise a décidé de condamner Jose à une peine de prison à vie.

Mots-clés googleinsoliteweb

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.