Clicky

Évitez de publier des selfies avec des armes volées

Viet Trinh a dix-huit ans à peine et il risque de passer quelques années à l’ombre après avoir publié sur les réseaux sociaux des selfies sur lesquels il posait… aux côtés de plusieurs armes volées.

Denver a été confronté à plusieurs cambriolages en fin d’année dernière, des cambriolages visant plusieurs magasins d’armes de la région. Après avoir cherché à établir un lien entre les différentes affaires, les enquêteurs ont fini par déterminer que ces opérations avaient toutes été menées par le même groupe de cambrioleurs.

Selfies Armes

Malgré un examen minutieux des boutiques, les autorités n’ont pas été en mesure d’identifier les auteurs de ces vols.

Les enquêteurs ont étendu leurs investigations aux réseaux sociaux

Face à la situation, les enquêteurs ont donc étendu leurs investigations aux réseaux sociaux et ils ont fini par tomber sur une série de plusieurs selfies publiés sur Facebook par un certain Viet Trinh.

Ces photos avaient toutes une chose en commun et elles montraient ainsi l’homme en possession de plusieurs armes à feu correspondant à la liste des produits dérobés lors du dernier casse des cambrioleurs.

En poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont alors réalisé que Trinh cherchait en réalité à écouler ces produits. Les photos publiées par ses soins s’accompagnaient en effet toutes d’un message comprenant les caractéristiques de l’arme et un prix de vente.

Plus intéressant, le premier message avait en outre été publié le lendemain du cambriolage. Les enquêteurs ont donc immédiatement demandé un mandat et ils ont envoyé dans la foulée une équipe au domicile de l’homme afin de procéder à son arrestation.

Il avait publié plusieurs selfies sur Facebook

Viet Trinh a donc été arrêté le 16 août dernier et il a été longuement cuisiné par les agents du Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms and Explosives. L’interrogatoire a porté ses fruits et il a fini par reconnaître sa culpabilité et par révéler qu’il avait été recruté comme chauffeur par les cambrioleurs.

Plus tard, il a également reconnu avoir tenté de vendre les armes sur le célèbre réseau social.

Les autorités pensent également que l’homme est mêlé aux autres affaires et elles ont donc décidé de l’inculper. Trinh fait du coup face à une peine de dix ans de prison fermes et il sera très prochainement amené à s’expliquer devant un tribunal.

Moralité, les selfies peuvent tuer, mais ils peuvent aussi vous conduire tout droit en prison.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.