Clicky

Evitez de regarder du porno sur votre smartphone

Wandera a récemment mené une étude poussée portant sur les habitudes des mobinautes en matière de pornographie. D’après les conclusions des experts de l’entreprise, la pratique serait assez dangereuse.

Wandera se passionne pour la sécurité depuis longtemps et elle a développé plusieurs solutions mobiles afin de permettre aux entreprises de se protéger contre la plupart des menaces courantes. Les solutions de la société sont réputées et elles lui ont permis de développer durablement son activité.

Etude Wandera

Elle est ainsi présente à l’heure actuelle dans trois villes et plus précisément à Londres, San Francisco et Brno.

Le porno et les smartphones ne font pas bon ménage

Wandera fait énormément de veille et il lui arrive également de mener des études poussées portant sur les nouveaux usages du numérique et sur les risques pouvant en découler.

L’entreprise a récemment demandé à ses experts en sécurité de se pencher sur les habitudes des mobinautes en matière de pornographie. Compte tenu de son secteur d’activité, elle a choisi de se focaliser avant tout sur les appareils utilisés dans un cadre professionnel et donc en entreprise.

Les chercheurs ont donc organisé une étude internationale portant sur dix mille appareils en provenance des États-Unis et du Royaume-Uni et ils les ont analysés en détail afin de déterminer si leurs propriétaires s’adonnaient à des activités inappropriées. Parmi ces dernières, on trouvait notamment la consommation de contenus pour adultes ou encore le téléchargement illégal.

En compilant les données extraites de ces terminaux, les responsables de l’étude ont réalisé que trente-quatre de ces dix mille terminaux accédaient à des contenus inappropriés sur une base quotidienne. Sans surprise, ces activités seraient plus soutenues le soir et notamment le vendredi à partir de 20 heures. Le jour le plus calme de la semaine serait en revanche le lundi.

Ils n’en sont évidemment pas restés là et ils ont ainsi poussé plus loin leurs investigations afin d’en apprendre un peu plus sur la nature de ces contenus et sur la manière dont ils sont consommés. Les chercheurs ont alors réalisé que les utilisateurs portés sur la chose consommaient en moyenne 15 Mo de données par session. Plutôt raisonnable, non ?

Pas tout à fait. Les entreprises mettent en effet en place des filtres et des mesures de sécurité pour éviter de tels débordements et c’est en partie ce qui explique pourquoi ces chiffres sont aussi bas. En observant les statistiques récoltées par sa propre solution, Wandera a ainsi réalisé que son outil bloquait en moyenne 14 229 contenus inappropriés chaque jour sur une flotte composée de 100 000 terminaux différents.

Les mobinautes de plus en plus visés par les malwares

D’après l’entreprise, il s’agit d’ailleurs d’un vrai problème de sécurité.

Internet n’a en effet rien d’un monde de bisounours et de nombreux sites diffusent ainsi des scripts malveillants pour tenter d’exploiter à leur avantage la crédulité ou l’ignorance des internautes. En outre, plus l’utilisateur sort des sentiers battus, et plus il s’expose à des risques importants.

Le secteur du porno est particulièrement concerné par ce problème.

Les sites diffusant du contenu pour adultes ne peuvent effectivement pas utiliser les régies publicitaires traditionnelles et elles doivent donc se tourner vers des networks spécialisés et moins connus.

Ces réseaux sont en règle général moins regardant sur la qualité des campagnes diffusées et les hackers le savent. Il leur arrive donc de les utiliser pour diffuser des malwares et des virus.

Si les antivirus se sont considérablement imposés sur le secteur du desktop, ils ont encore du mal à percer sur le mobile. Peu de mobinautes les utilisent et le risque d’infection est donc plus important.

En conséquence, Wandera espère que cette étude poussera les utilisateurs à prendre pleinement conscience des risques encourus. Bien sûr, c’est aussi un bon moyen pour l’entreprise de vendre sa solution, mais cela ne change rien au cœur du problème.

Mots-clés insolite

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.