Evitez d’utiliser Pokémon Go chez votre amant ou votre maitresse

Evan Scribner a essayé de capturer un Pokémon alors qu’il se trouvait chez sa maîtresse. Il aurait mieux fait de s’abstenir. Sa copine a effectivement découvert le pot-aux-roses. Comment ? En s’appuyant sur le service de cartographie intégré à Pokémon Go. La morale de l’histoire ? Si vous avez l’intention de courir la gueuse, alors il faudra mieux laisser vos Pokéballs au placard pour éviter de mauvaises surprises.

Evan est tombé en adoration devant le dernier titre de Niantic Labs, comme des millions d’autres personnes à travers le monde. Il passe ainsi pas mal de temps dessus et il ne perd jamais une occasion de partir à la recherche d’une nouvelle créature.

Séparation Pokémon Go

Evan n’aurait jamais du attraper ce Pokémon chez son ex.

Mais voilà, Evan a aussi un autre vice : les femmes. Il ne sait pas dire non et c’est exactement pour cette raison qu’il s’est retrouvé dans l’appartement de son ex durant le week-end.

Evan a attrapé un Pokémon alors qu’il se trouvait chez son ex

Il est resté quelques heures là-bas et il n’a évidemment pas pu résister à la tentation de lancer Pokémon Go afin d’attraper de nouvelles créatures. Un Pokémon est alors apparu sur son radar et il l’a immédiatement capturé avec une Pokéball. L’opération ne lui a pas pris plus de quelques secondes.

Ensuite, eh bien Evan est rentré chez lui, dans le Queens, comme si de rien n’état.

Sa copine (officielle) lui a rendu visite un peu plus tard. Ils ont passé un moment ensemble et tout allait très bien jusqu’à ce que la jeune fille consulte le profil Pokémon Go de notre pauvre ami. Là, elle s’est rendue compte que l’homme de sa vie avait capturé un Pokémon… dans le quartier de son ex, à Brooklyn. Grosse boulette.

Pokémon Go nous suit à la trace

Ni une, ni deux, elle lui a sauté à la gorge et elle l’a poussé à avouer son infidélité. Depuis, eh bien elle ne lui adresse plus la parole. Evan est dévasté, bien sûr, et il accuse ainsi Niantic Labs d’avoir ruiné sa vie amoureuse. Carrément.

Cette histoire est plutôt rigolote, bien sûr, mais elle nous rappelle aussi que Pokémon Go est capable de suivre les apprentis dresseurs à la trace. Et mine de rien, c’est assez angoissant quand on y pense.

En attendant et puisqu’on en parle, sachez que Pokémon Go est disponible depuis quelques heures en Europe, et plus précisément en Allemagne. D’ailleurs, le titre vient de passer la barre symbolique des 10 millions d’installations sur Android et cela donne finalement une idée assez nette de sa popularité.

Mots-clés pokemonpokemon go