Clicky

Evitez d’utiliser votre drone pour faire de la contrebande si vous ne voulez pas finir en prison

Thaddeus Shortz a une vingtaine d’années et il a toujours eu des problèmes avec la justice. Il s’en est plutôt bien sorti jusque là mais sa vie a basculé lorsqu’il a voulu utiliser son drone pour faire passer plein de bricoles rigolotes dans une prison américaine. Il risque effectivement de passer ces cinquante prochaines années à l’ombre.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais les drones de loisirs marchent très très fort en ce moment et ils se sont drôlement démocratisés en l’espace de quelques années malgré une législation pas toujours facile.

Contrebande drone

Il faut mieux éviter de faire passer de la marchandise dans une prison en utilisant un drone.

Et en même temps, cela n’a rien de surprenant car l’Homme a toujours eu la tête dans les nuages.

Thaddeus s’est fait prendre la main dans le sac avec plus de 30 000 $ de marchandises

Mais voilà, Thaddeus n’a pas acheté son drone pour partir à la conquête du ciel ou même pour capturer la magnificence de notre planète et de ses paysages.

Non, en réalité, il utilisait surtout son appareil pour livrer des marchandises de contrebande au sein des prisons américaines.

Jusqu’ici, notre droniste de l’extrême n’avait rencontré aucun problème et il avait ainsi assuré cinq ou six livraisons en utilisant cette méthode. Manque de chance pour lui, la dernière ne s’est pas déroulée comme prévu.

Il a effectivement été pris la main dans le sac l’été dernier alors qu’il se trouvait à côté d’une prison de haute sécurité située dans le Maryland. Dans son van, il avait dissimulé plus de 35 000 $ de marchandises diverses et variés.

Dans le lot, on trouvait notamment de la drogue mais aussi des cigarettes ou encore un téléphone cellulaire. Et ça, c’est sans compter sur tous les contenus pornographiques qui trainaient dans le fond du fourgon.

Il a bien tenté de noyer le poisson mais il a rapidement craqué et il a fini par avouer qu’il comptait livrer toutes ces marchandises à ses camarades prisonniers.

Le plus amusant reste évidemment à venir car Thaddeus connaissait très bien les lieux… Il y avait effectivement passé quelques mois pour agression et il venait d’ailleurs de retrouver sa liberté.

La justice américaine n’a visiblement pas apprécié l’ironie de la situation car le procureur a requis une peine de prison de 51 ans pour faire un exemple.

Le juge devrait rendre son verdict dans quelques semaines.

Mots-clés funinsolite

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.