Évitez les bracelets connectés si vous prévoyez de tricher à un semi-marathon

Jane Seo a une vingtaine d’années et elle est passionnée de course à pied. Dimanche dernier, elle s’est rendue en Floride pour participer au semi-marathon organisé à Fort Lauderdale. Elle a fini deuxième de la course ! Oui, mais voilà, la sportive n’avait pas vraiment respecté les règles fixées par les organisateurs de l’événement et elle s’est fait prendre la main dans le sac à cause… de son bracelet connecté.

Comme son nom l’indique assez bien, un semi-marathon se déroule sur une distance équivalente à la moitié d’un marathon, et donc sur un peu plus d’une vingtaine de kilomètres.

Triche semi-marathon

Il vaut mieux éviter de porter un coach électronique lorsqu’on souhaite tricher à un semi-marathon.

Jane Seo a donc été la seconde à franchir la ligne d’arrivée du semi-marathon de Fort Lauderdale.

Jane Seo a fini deuxième sur le semi-marathon de Fort Lauderdale

Cette impressionnante performance a cependant éveillé les soupçons des autres participants et des rumeurs ont très vite commencé à circuler. Plusieurs personnes ont effectivement accusé la coureuse d’avoir triché.

Jane a formellement démenti ces accusations et elle a accepté son prix. Ensuite, elle a publié son temps de parcours sur Strava, une plateforme dédiée aux athlètes. Elle pensait effectivement que cela suffirait à faire taire les mauvaises langues.

Tout ne s’est cependant pas passé comme prévu et Derek Murphy, un enquêteur indépendant, a commencé à fouiner. Il a alors découvert que les données partagées par la coureuse étaient incomplètes.

Jane a alors publié le suivi complet de son parcours afin de prouver qu’elle avait bien suivi l’itinéraire prévu par les organisateurs du semi-marathon. Derek a donc passé toutes ces informations au crible et il a fini par trouver des incohérences. Le parcours était bien le bon, mais les données en lien avec sa vitesse correspondaient davantage à un parcours à vélo qu’à une véritable course à pied.

Trahie par son coach électronique

Le fin limier a poursuivi plus loin ses investigations et il s’est alors rendu compte que les données en lien avec sa fréquence cardiaque ne correspondaient pas non plus. Le cœur de la coureuse avait battu moins vite et moins fort durant le semi-marathon que durant une autre course effectuée à un rythme moindre.

Derek a ensuite fouillé sur internet et il a fini par trouver une photo présentant Jane en train de tenir sa médaille. La montre connectée de la femme, une Garmin 235, était apparente. Il a donc acheté la version en haute définition de l’image et il a zoomé sur le cadran. La distance parcourue indiquée était de 11,65 miles, soit environ 18,7 kilomètres.

L’homme a publié toutes ses preuves en ligne et Jane a finalement fini par reconnaître l’évidence : elle avait bien triché. Elle a donc présenté ses excuses en ligne, par le biais de son compte Instagram, et elle a ainsi reconnu qu’elle avait sauté une partie de la course pour arriver avant ses concurrents. Les organisateurs l’ont évidemment disqualifiée dans la foulée et elle a été tenue de rendre la médaille.

Moralité, si vous voulez tricher à un semi-marathon, il sera préférable de laisser votre bracelet connecté au placard.

Mots-clés insolite