Evitez les selfies dans l’isoloir

Les selfies sont devenus très à la mode en l’espace de quelques années. Mieux, certaines galeries les considèrent même comme des œuvres d’art à part entière. Du coup, vous serez peut-être tenté de prendre quelques photos depuis l’isoloir en allant voter. Il vaudra mieux vous abstenir.

Cette question revient sur le devant de la scène à chaque élection, certes, mais elle s’est surtout posée en 2014 lorsque les électeurs néerlandais ont massivement partagé des selfies pris dans leur bureau de vote.

Selfie isoloir

Ronald Plasterk, le ministre de l’Intérieur des Pays-Bas, avait en effet profité d’un passage à la radio pour déclarer que ces photos n’avaient absolument rien d’illégal.

Le selfie au cœur d’un flou juridique

L’affaire avait fait couler beaucoup d’encre et elle avait incité de nombreux Français à poser la question aux autorités.

En France, le code électoral ne fait bien évidemment pas mention de ces pratiques, mais il indique tout de même que le passage dans l’isoloir dans se faire « à l’abri de toute pression extérieure ». Les électeurs doivent également  « exprimer leur conscience intime » dans la plus grande discrétion.

L’article L.59 va encore plus loin et il précise ainsi que le scrutin doit être tenu secret en toute circonstance.

Le selfie n’est pas expressément nommé en revanche. Logique, car la pratique est bien plus récente que les textes de loi. Rien n’interdit donc aux électeurs de se prendre en photo dans l’isoloir.

Non, ce n’est pas interdit, mais le Ministère de l’Intérieur déconseille tout de même fortement aux électeurs de le faire, par principe. Et encore moins de partager ces photos sur les réseaux sociaux. Interrogé par le Figaro, le ministère avait ainsi déclaré en 2014 : « Le simple fait de le faire et a fortiori de le publier peut générer un soupçon sur l’indépendance de l’électeur quant à son vote. En effet, rien ne peut garantir que cette publication n’ait été exigée, notamment par des pressions ».

Il est interdit de faire la promotion d’un candidat

Ce n’est cependant pas le plus gros problème. Certains d’entre vous le savent sans doute, mais il est formellement interdit de faire de la propagande électorale à l’approche des élections. Cette trêve est imposée aux candidats et aux médias, mais aussi à l’ensemble des citoyens.

Elle a effectivement pour objectif de garantir la sincérité du scrutin et d’éviter toute forme de pression sur les électeurs.

Il est donc interdit de faire la promotion d’un candidat avant l’annonce des premières estimations par les médias, des estimations réalisées en règle générale à partir de 20 heures. Du coup, si vous publiez une photo favorisant l’un ou l’autre des candidats, alors vous pourriez être potentiellement accusé d’avoir enfreint cette fameuse trêve.

Du coup, eh bien il sera sans doute préférable d’éviter les selfies dans l’isoloir.

Mots-clés politiqueselfies