ExoMars 2020 : le centre des opérations a ouvert ses portes en Italie

Dans le cadre de la mission ExoMars 2020, le Rover Operation Control Center (ROCC), a été inauguré le 30 mai 2019, par la société Thales Alenia Space. Basé à Turin, en Italie, ce centre se trouve dans les locaux d’Altex, une entreprise commune à Thales Alienia Space et l’Agence Spatiale Italienne (ASI).

Le ROCC a été créé dans le but de réunir tous les scientifiques et les ingénieurs européens qui prendront part au contrôle et à la surveillance du rover Rosalind Franklin. Ce dernier sera envoyé sur la planète rouge dans le cadre de la mission ExoMars 2020.

Mars

Pour rappel, ExoMars 2020 sera menée conjointement par l’Agence spatiale européenne (ESA) et l’agence spatiale russe Roscosmos.

Un centre qui permettra un contrôle en temps réel

Les installations du ROCC ont de quoi faire rêver tous ceux qui veulent aller un jour sur Mars. Le centre des opérations possède, en effet, un terrain qui est une reproduction de la surface martienne. Baptisé Mars Terrain Simulator (MTS), ce terrain servira à recréer les conditions auxquelles Rosalind Franklin fera face lorsqu’il sera sur Mars.

D’après Vincenzo Giorgio, le boss d’Altec, grâce au dispositif mis en place au ROCC, les scientifiques qui se chargeront du contrôle du rover pourront « prendre toutes les décisions en temps réel. »

Le ROCC opérationnel en 2020

Pour le moment, le ROCC poursuit encore ses recherches dans le cadre de la mission ExoMars 2020 et ne sera opérationnel qu’à partir de juillet 2020. Entre temps, l’équipe qui se chargera du contrôle du rover travaillera pour résoudre les points qui leur posent encore problème.

« L’une des grandes difficultés à laquelle nous devrons faire face sera le délai de transmission de nos instructions, tout comme celui du feedback. Il pourra parfois dépasser les 20 minutes », a indiqué Vincenzo Giorgio. De plus, les scientifiques étudient encore les questions se rapportant au fonctionnement de Rosalind Franklin pour éviter qu’il ne soit bloqué sur Mars lors de sa mission.

Grâce à la mission ExoMars, les scientifiques espèrent notamment trouver des éléments qui prouvent l’existence d’une forme de vie sur la planète rouge. Le rover Rosalind Franklin sera en effet capable de prélever des échantillons sur Mars qui seront ensuite étudiés lors de son retour sur Terre.

Mots-clés exomars 2020mars