Clicky

Extraterrestres : les recherches d’activités laser n’ont rien donné

Les extraterrestres existent-ils ? Beaucoup de gens se posent cette question et il en va de même pour certains scientifiques. Deux d’entre eux ont d’ailleurs entrepris de mener une recherche de fond en se focalisant cette fois sur les recherches d’activités laser. Les résultats viennent de tomber, et ils ne sont pas fameux.

Pendant très longtemps, l’humanité a pensé être au centre de l’Univers. Pire, les premiers astronomes étaient même persuadés que le Soleil tournait autour de la Terre.

Laser Extraterrestre

Puis, Copernic est arrivé et il a bouleversé toutes les certitudes des scientifiques de l’époque.

Les lasers pour tenter de détecter une civilisation extraterrestre

Dès lors, l’humanité a compris que l’Univers était à la fois vaste et complexe. Suffisamment pour accueillir plusieurs espèces intelligentes. Elle tente depuis de trouver les traces d’une autre civilisation.

Les tentatives précédentes n’ont malheureusement pas porté leurs fruits. Visiblement très agacés par ces échecs successifs, deux chercheurs travaillant pour l’Université de Californie à Berkeley ont décidé de se lancer dans une étude de fond portant sur les lasers.

Leur théorie était en effet la suivante. Si une autre civilisation technologiquement avancée existe réellement, alors elle est sans doute familière des lasers. Dans ce cas, elle aurait forcément dirigé des faisceaux dans notre direction, délibérément ou par inadvertance.

Pour s’en assurer, Nathaniel Tellis et Geoff Marcy ont observé la lumière en provenance de 5 600 étoiles situées dans la Voie lactée, la plupart se trouvant à quelques centaines d’années-lumière de notre propre position. Les deux scientifiques ont ensuite enregistré tous les signaux spectroscopiques de ces étoiles en s’appuyant sur les données capturées par le télescope Keck entre 2004 et 2016.

Des résultats assez décevants

Il leur était bien évidemment impossible d’examiner manuellement toutes ces données et ils ont donc développé un algorithme capable de détecter des signaux lasers inhabituels en s’appuyant sur la lumière émise par chacune des étoiles observées. Les chercheurs pensaient en effet parvenir à mettre la main sur des impulsions artificielles générées non pas par des étoiles ou des corps stellaires, mais par des structures artificielles.

Les chercheurs ont bien trouvé des signaux inhabituels, mais ils ont rapidement réalisé qu’il s’agissait de faux positifs causés par des émissions de molécules dans l’atmosphère terrestre ou même par des réflexions internes dans les lentilles du télescope. Des réflexions qui ont parfois tendance à donner vie à des théories complètement loufoques.

Au final, aucun signe d’une quelconque structure artificielle n’a été détecté. C’est évidemment très décevant, mais il ne faut pas perdre de vue que l’Univers se compose de millions d’étoiles différentes. Forcément, à côté, l’échantillon sélectionné par nos deux chercheurs ne pèse pas bien lourd.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.