EyeEm, une solide alternative à Instagram

Instagram est une chouette application, c’est vrai, mais ce n’est pas la seule de son secteur. On trouve ainsi de nombreuses alternatives qui n’ont absolument rien à lui envier. Mieux, certaines de ces dernières se payent même le luxe d’être encore mieux foutues et c’est précisément le cas de EyeEm, une application disponible sur iOS, sur Google Android, sur Windows Phone 7 et qui ne va sans doute pas vous laisser indifférent. Et pour cause puisqu’elle embarque un tas de fonctionnalités qui devraient ravir les amateurs de belles photos… et peut-être même certains photographes.

EyeEm, une solide alternative à Instagram

Une application universelle

Le premier atout de EyeEm, face à ses concurrents, c’est que l’application est disponible sur toutes les plateformes mobiles du marché à part BlackBerry OS. On peut donc parfaitement en profiter sur son iPhone, sur son Galaxy Nexus ou même sur son Nokia Lumia 800. Le truc très positif, évidemment, c’est que tous les utilisateurs se partagent les mêmes contenus. Peu importe que vos potes aient un Windows Phone ou un Android, donc, puisque vous pourrez quand même communiquer les uns avec les autres. Mine de rien, c’est typiquement le genre de détails qui a son importance, non ?

Des filtres créatifs variés et jolis à regarder

Côté prise de vue, pas de grosse surprise, EyeEm propose globalement la même chose que Instagram. Enfin ce n’est pas tout à fait exact. De ce côté-là, elle est un peu en deçà puisqu’elle se contente de proposer des filtres créatifs là où Instagram va un tout petit peu plus loin en intégrant la fonction de gestion des flous. Là, faut bien l’avouer, ça manque un peu, même si des capteurs évolués comme celui de l’iPhone savent gérer les flous artistiques. C’est vraiment dommage parce que, de mon point de vue, c’est le seul défaut de l’application. Et si elle proposait autant d’outils que Snapseed, par exemple, inutile de dire qu’elle deviendrait rapidement un incontournable.

Des groupes et de la localisation à gogo

On en vient au second point fort de l’application : les groupes et la localisation. Lorsque vous prenez un nouveau cliché et que vous l’envoyez ensuite sur le service, vous allez pouvoir le ranger dans le groupe de votre choix. Genre vous prenez en photo votre tasse à café, hop on la met dans le groupe du même nom. Ensuite, évidemment, on est parfaitement libre d’explorer tous les groupes de son choix. L’intérêt de la chose, c’est qu’on peut ensuite se promener dans des galeries thématiques et très inspirantes. Pareil pour la localisation qui est enregistrée d’office avec le cliché. Si vous shootez à Melun, par exemple, un groupe du même nom sera créé dans la foulée et on pourra ainsi regarder toutes les photos prises dans notre ville préférée ou même aux alentours.

Ce qu’il faut aussi préciser, c’est que n’importe quel utilisateur peut s’abonner aux groupes de son choix. S’il le fait, ces derniers apparaîtront ensuite dès le lancement de l’application et on pourra regarder tranquillement les dernières photos mises en ligne.

Des fonctions sociales et du partage

Tout comme avec Instagram et toutes les autres applications du même genre, il est évidemment possible de « liker » une photo ou même de la commenter. De même, on peut aussi suivre l’utilisateur de son choix pour rester plus facilement en contact avec lui. Comme sur n’importe quel réseau social, donc. En plus, toutes les photos envoyées sur le service peuvent être partagées sur d’autres plateformes. On peut les envoyer sur Twitter, sur Facebook, sur Flickr, sur Foursquare et même sur Tumblr.

Alors, bien ou bien ?

Quand j’ai commencé à tester EyeEm, je pensais que j’allais me retrouver face à une application un peu bateau et proposant finalement la même chose que les autres outils du même genre. Mais voilà, entre son universalité et son système de groupes, EyeEm parvient finalement à sortir du lot et j’avoue avoir eu beaucoup de plaisir à réaliser ce test. D’autant plus que son interface est vraiment très soignée et que les photos partagées sur la plateforme sont très jolies à regarder. Ca change un peu des clichés de bouffe et il est même possible de tomber sur de véritables perles.

Après, comme mentionné un peu plus haut, EyeEm n’est pas parfait pour autant et ce qui lui fait le plus cruellement défaut, finalement, ce sont des outils d’édition avancés. Bon, c’est sûr que pour Mme Michu, la seule présence des filtres et des bordures doit avoir quelque chose de rassurant, mais ceux qui ont envie d’aller un peu plus loin risquent du coup de rester sur leur faim. Bien sûr, ces derniers pourront toujours shooter avec d’autres applications et les envoyer ensuite sur la plateforme, mais c’est pas forcément le plus pratique.

Bref, si vous avez envie de vous faire votre propre idée, il suffit de cliquer sur le lien qui va bien juste en dessous. Notez d’ailleurs que l’application est complètement gratuite, ce qui ne gâche rien.

Télécharger EyeEm sur iOS

Télécharger EyeEm sur Android

Télécharger EyeEm sur Windows Phone

EyeEm, une solide alternative à Instagram

EyeEm, une solide alternative à Instagram