Clicky

Facebook a un problème avec les pubs de soutien-gorge

Facebook a souvent tendance à faire preuve de beaucoup de zèle en matière de modération et c’est précisément ce que prouve cette nouvelle histoire. Le géant des réseaux sociaux a en effet supprimé une publicité de soutien-gorge… sans la moindre raison.

Facebook impose des conditions d’utilisation strictes à ses utilisateurs. L’entreprise américaine leur interdit notamment de partager des contenus incitant à la haine et elle applique en plus une politique de tolérance zéro pour tout ce qui a trait à la pornographie ou à la nudité.

Censure Facebook

Les utilisateurs contrevenants à ces règles s’exposent à des sanctions allant de la simple suppression de contenus à la suspension de compte.

Facebook ne plaisante pas en matière de modération

Berlei Australia a fait les frais de cette politique et la compagnie a ainsi eu la désagréable surprise de voir son dernier clip publicitaire disparaître de la plateforme en un claquement de doigts.

Peu connue en Europe, cette entreprise se positionne sur le secteur de la lingerie et des sous-vêtements. Elle se trouve ainsi à la tête d’un vaste catalogue composé de plusieurs milliers de références.

Pour se démarquer de ses concurrents, Berlei Australia a choisi de se focaliser sur le confort de ses clientes en proposant des produits adaptés à toutes les morphologies.

La société lance fréquemment des campagnes sur les réseaux sociaux pour promouvoir sa marque. Pour son dernier clip, elle a choisi de produire une vidéo décalée et très amusante.

La séquence se déroule en deux temps. Elle commence en effet par présenter plusieurs femmes luttant pour enfiler ou retirer leur soutien-gorge, avec une réalisation très nerveuse. Puis, tout d’un coup, leur visage s’éclaire et elles semblent comme apaisées, un immense sourire leur barrant le visage.

Un problème de mamelons

Elles viennent d’enfiler un soutien-gorge de la marque et elles le vivent comme une véritable révélation.

Berlei Australia a évidemment pris garde à respecter les conditions fixées par Facebook et la vidéo n’a rien d’érotique ou de pornographique. Pourtant, malgré les précautions prises par les instigateurs de la campagne, la séquence a été supprimée quelques heures à peine après sa publication.

L’affaire a rapidement été portée à la connaissance des médias australiens et l’un d’entre eux a directement contacté Facebook pour demander des explications. Le porte-parole de l’entreprise a répondu que les modérateurs de la plateforme limitent certaines images de poitrines féminines si ces dernières montrent le mamelon.

L’entreprise ne voit évidemment pas les choses de la même manière.

Pour elle, cette vidéo n’a rien de sexuel et elle se contente ainsi de faire la lumière sur le quotidien des femmes. L’argument n’a malheureusement pas porté et Facebook a ainsi refusé de faire marche arrière.

La décision n’a pas été très bien accueillie par les internautes, bien entendu. De nombreuses voix se sont ainsi élevées pour dénoncer la pudibonderie de l’entreprise américaine.

Mots-clés facebookweb

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Ben

    facebook se fout royalement des contenus incitants à la haine ou au racisme, des insultes etc….
    et on peut poster des photos quasi porno, ça ne derange pas non plus, il y a une multitude de profils plus qu’explicit, par contre une pub pour les soutifs c’est censuré…. quelle grosse bouze ce facebook!

    • Choopa Chups

      Facebouze?

  • Dalla Lana

    il en va de meme pour des photos d’allaitement. Pourtant le mamelon n’est pas visible puisqu’il est dans la bouche du bébé ! Allaiter n’a rien pornographique ni provocateur. C’est scandaleux que ces photos soit suprrimées au motif qu’elles sont indécentes !!!

    • Tellement d’accord…

  • Didier Reidid

    en même temps la suppression d’ une pub quelle qu’ elle soit ne me rend pas malheureux