Facebook : bientôt un nouveau bouton « want »

En ce moment, Facebook a vraiment besoin de rassurer ses investisseurs. Après une brève augmentation, l’action du géant des réseaux sociaux semble vouloir dégringoler de plus belle et il semblerait que le cap du milliard d’utilisateurs actifs n’ait pas changé grand chose. Bien heureusement, le célèbre service ne manque pas d’idées. Après des heures et des heures passées à réfléchir sur cet épineux problème, Mark Zuckerberg et ses amis auraient finalement trouvé la solution à tous leurs maux : le lancement d’un nouveau bouton « want ». Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce bouton n’est pas aussi bidon qu’il en a l’air…

Comme chacun le sait, ou pas d’ailleurs, Facebook et les boutons c’est vraiment une grande histoire d’amour. Suite au succès du bouton « like » et au lancement de son nouveau Graph Social, le réseau social a effectivement lancé toute une série de nouveaux boutons en lien avec des applications. Comme le fameux bouton « écouter » qui nous permet… d’écouter ce que nos amis… écoutent sur Deezer et Spotify. La répétition est assez lourdingue, je vous l’accorde, mais elle met bien en exergue la substantifique moelle de cette incroyable fonctionnalité.

Facebook : bientôt un nouveau bouton "want"

Mais voilà, si l’on en croit AllFacebook, Mark et ses amis seraient sur le point de passer à la vitesse supérieur en lançant un tout nouveau bouton : le « want ». Un bouton qui permettrait donc aux utilisateurs du service de mettre en avant les produits qui les intéressent le plus, et ce afin de susciter la pitié, ou la générosité, de leurs amis virtuels. Alors bien sûr, l’arrivée d’une telle fonctionnalité ne manquerait pas de sens, d’autant plus que le réseau social a dernièrement levé le voile sur un nouveau service, les Gifts, qui permettent justement à ses membres d’offrir des cadeaux à leurs amis.

Pour le moment, on n’en sait pas beaucoup plus mais il serait apparemment question de collections et même d’un partenariat en cours avec plusieurs revendeurs assez connus dans le milieu : Pottery Barn, Wayfair, Victoria’s Secret, Michael Kors, Neiman Marcus, Smith Optics et Fab.com.

Et la vraie question – the real question – c’est finalement de savoir si un tel bouton pourrait effectivement redorer le blason de la firme et permettre à son action de remonter dans le vert. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais, en ce qui me concerne, je ressens comme un léger doute. Espérons juste qu’il n’en aille pas de même pour les investisseurs et les actionnaires de la firme, bien entendu.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Spotify supprime certaines des limites de ses comptes gratuits

    Spotify supprime certaines des limites de ses comptes gratuits

    A l’origine, au tout début, les comptes gratuits chez Spotify ne souffraient d’aucune limite, si ce n’est l’impossibilité de profiter des applications mobiles proposées sur les différentes plateformes du marché. Mais voilà, le 14 avril 2011, tout a basculé et la société a ainsi décidé de mettre en place d’importantes limitations : 10 heures d’écoute maximum par mois et impossibilité d’écouter plus de 5 fois le même titre. Dur dur, mais il semblerait qu’elle est finalement décidé de revenir en arrière en supprimant ces limites dans certains pays. Mais avant de sabrer le champagne, notez…

  • Hadopi coûte cher aux F.A.I

    Hadopi coûte cher aux F.A.I

    Hadopi est un sujet fascinant à plus d’un titre. Bien sûr, ce n’est pas le premier projet de loi idiot, répugnant et aberrant de notre histoire, mais il faut avouer que ceux qui ont travaillé sur le dossier ont mis la barre très haut. Le plus amusant, d’ailleurs, c’est que ce dispositif repose sur des approximations et sur des erreurs de jugement. Car on le sait depuis longtemps, il est impossible de sécuriser sa connexion WiFi, tout comme il est très facile d’usurper l’adresse IP d’un abonné. En revanche, ce que nous ignorions, c’est que…

  • Victime de l'API de Twitter, News.me laisse tomber ses applications mobiles

    Victime de l’API de Twitter, News.me laisse tomber ses applications mobiles

    Quand on vous dit qu’il est dangereux de baser son business sur les produits ou les services d’un autre, ce n’est pas pour rien. A cause des restrictions apportées sur l’API de Twitter, News.me a effectivement été contraint de revoir sa stratégie et de laisser tomber purement et simplement ses applications mobiles. Ce qui veut aussi dire qu’il est désormais impossible de trouver News.me ni sur iPhone / iPod Touch, ni sur iPad. Le service, lui, n’est pas encore menacé, mais il faut avouer que cette nouvelle n’est pas franchement rassurante. D’autant plus que Twitter…


  • Lucille Gimonet

    Ca sent le spam publicitaire à plein nez cette histoire…

    • http://www.fredzone.org Fred

      Yep, je pense que ça risque d’entrainer un bon nombre de dérives…

  • Bernardf22

    complètement inutile je trouve, et franchement comme le dit Lucille on va certainement se retrouver avec plein de pub

  • Pingback: Facebook : bientôt des résultats sponsorisés dans la recherche

  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -