Facebook conserve (toujours) vos photos supprimées

Il faut croire que Facebook n’apprendra jamais de ses erreurs. Le service est sans cesse pointé du doigt pour la manière dont il traite les données de ses utilisateurs et le réseau social se trouve même dans le collimateur de la Federal Trade Commission. Or justement, une enquête menée par nos amis de ArsTechnica a révélé que certaines photos supprimées par les utilisateurs du service sont toujours accessibles trois ans après leur suppression. Le pire, dans cette tragique histoire, c’est que cela ne date pas d’hier. Et non puisqu’on reprochait exactement la même chose à Facebook… en 2009. Pas très réactif, hein…

Facebook conserve (toujours) vos photos supprimées

En 2009 déjà, ArsTechnica avait enquêté sur la question et il en était arrivé exactement aux mêmes conclusions. Pour mener à bien leur projet, plusieurs rédacteurs du site avaient effectivement supprimé certains clichés et ils avaient ensuite constaté avec stupeur que si leurs clichés n’apparaissaient plus sur leur profil, il étaient néanmoins toujours en ligne, accessibles par une simple url. Notons d’ailleurs que Facebook n’était pas le seul fautif dans l’histoire puisque cette même enquête avait révélé qu’il en allait de même pour MySpace.

A l’époque, les dirigeants de Facebook s’étaient expliqués en indiquant qu’il s’agissait tout simplement de copies de sauvegarde et qu’ils travaillaient sur une nouvelle méthode pour gérer les photos de leurs utilisateurs avec plus de transparence. Après tout, pourquoi pas, mais ce qu’ils n’avaient sans doute pas prévu, c’était que les gars de ArsTechnica ne comptaient pas en rester là. Et un peu plus tôt dans l’année, ils ont justement remis le couvert afin de déterminer si le service avait bien respecté ses promesses.

Et cela n’a pas loupé, rien n’a changé. Pire, certains des clichés qu’ils avaient supprimés en 2009 sont toujours accessibles ! Bien sûr, les responsables du service ont très rapidement publié un communiqué en annonçant la mise en place prochaine… d’un nouveau système de sauvegarde. Un système qui offrira une période de rétention maximale de 45 jours. Maintenant, on va attendre bien sagement et voir combien de temps il faudra à Facebook pour mettre en place cette nouvelle solution.

On en reparle dans trois ans ?

Merci à Jérome / Phollow pour l’info et n’hésitez pas à faire le test chez vous…



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Les licences Creative Commons débarquent sur YouTube

    Décidément, YouTube nous gâte de nouvelles actualités ces derniers temps ! Ce coup-ci, c’est la possibilité de mettre vos vidéos en licence Creative Commons qui est mise en avant.   Les premières licences Creative Commons ont vu le jour en 2002. Comme leur nom l’indique, elles ont été créée par l’organisation à but non lucratif Creative Commons. Le but de ces licences est de permettre aux auteurs d’œuvres en tous genres de partager leurs créations librement. Dans certains domaines, comme le blogging par exemple, les auteurs publient en laissant les autres les copier partiellement ou…

  • Créez votre propre Pinterest avec Pinry

    Créez votre propre Pinterest avec Pinry

    Pinterest rencontre un certain succès et ce sont des millions d’internautes qui passent ainsi leurs journées à « piner » une tonne de contenus pour les partager ensuite avec leur communauté. Cool, mais vous faites peut-être partie de ces utilisateurs qui préfèrent mettre les mains dans le cambouis et développer leurs propres solutions plutôt que de s’appuyer sur un outil créé et imaginé par d’autres. Yep et bien si c’est le cas, alors Pinry risque de vous intéresser puisque ce script va vous permettre de créer votre propre Pinterest pour l’héberger sur votre serveur. Voilà qui devrait…

  • PDTC : le raccourcisseur d'URL intelligent... et complet !

    PDTC : le raccourcisseur d’URL intelligent… et complet !

    Avec Twitter, une nouvelle mode a vu le jour, celle des raccourcisseurs d’URL. Forcément, quand on doit se limiter à 140 caractères, réduire la taille d’une adresse web, c’est un peu une question de survie. Et on comprend donc pourquoi de nombreuses sociétés se sont lancées sur ce créneau en développant des outils spécialisés comme celui de TinyURL ou encore de Bit.ly. En revanche, il y a un nom qui est moins connu, c’est celui de PDTC, un service qui est tout de même présent depuis deux ans sur la toile. Oui et si on…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -