Facebook conserve (toujours) vos photos supprimées

Il faut croire que Facebook n’apprendra jamais de ses erreurs. Le service est sans cesse pointé du doigt pour la manière dont il traite les données de ses utilisateurs et le réseau social se trouve même dans le collimateur de la Federal Trade Commission. Or justement, une enquête menée par nos amis de ArsTechnica a révélé que certaines photos supprimées par les utilisateurs du service sont toujours accessibles trois ans après leur suppression. Le pire, dans cette tragique histoire, c’est que cela ne date pas d’hier. Et non puisqu’on reprochait exactement la même chose à Facebook… en 2009. Pas très réactif, hein…

Facebook conserve (toujours) vos photos supprimées

En 2009 déjà, ArsTechnica avait enquêté sur la question et il en était arrivé exactement aux mêmes conclusions. Pour mener à bien leur projet, plusieurs rédacteurs du site avaient effectivement supprimé certains clichés et ils avaient ensuite constaté avec stupeur que si leurs clichés n’apparaissaient plus sur leur profil, il étaient néanmoins toujours en ligne, accessibles par une simple url. Notons d’ailleurs que Facebook n’était pas le seul fautif dans l’histoire puisque cette même enquête avait révélé qu’il en allait de même pour MySpace.

A l’époque, les dirigeants de Facebook s’étaient expliqués en indiquant qu’il s’agissait tout simplement de copies de sauvegarde et qu’ils travaillaient sur une nouvelle méthode pour gérer les photos de leurs utilisateurs avec plus de transparence. Après tout, pourquoi pas, mais ce qu’ils n’avaient sans doute pas prévu, c’était que les gars de ArsTechnica ne comptaient pas en rester là. Et un peu plus tôt dans l’année, ils ont justement remis le couvert afin de déterminer si le service avait bien respecté ses promesses.

Et cela n’a pas loupé, rien n’a changé. Pire, certains des clichés qu’ils avaient supprimés en 2009 sont toujours accessibles ! Bien sûr, les responsables du service ont très rapidement publié un communiqué en annonçant la mise en place prochaine… d’un nouveau système de sauvegarde. Un système qui offrira une période de rétention maximale de 45 jours. Maintenant, on va attendre bien sagement et voir combien de temps il faudra à Facebook pour mettre en place cette nouvelle solution.

On en reparle dans trois ans ?

Merci à Jérome / Phollow pour l’info et n’hésitez pas à faire le test chez vous…



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Google+ : une intégration plus poussée dans les SERP de Google

    Google+ : une intégration plus poussée dans les SERP de Google

    Google est actuellement en train de tester une nouvelle fonctionnalité pour ses SERP, une fonctionnalité destinée une fois de plus à mettre en valeur le réseau social maison, à savoir Google+. Tout le monde ne peut pas encore en profiter, cette fonctionnalité ne concerne que la version américaine du moteur de recherche, mais elle pourrait avoir un impact considérable sur le classement de nos sites et sur la manière dont ils sont perçus par les internautes… Assez simple, plutôt basique, cette nouveauté prend la forme d’un simple lien qui vient se positionner directement dans le…

  • Koding, le développement dans le cloud

    Koding, le développement dans le cloud

    On trouve pas mal d’éditeur de code en ligne, c’est vrai, mais Koding pousse le concept bien plus loin que tous ces services spécialisés. De l’aveu même de ses concepteurs, son objectif consiste effectivement à nous détourner de ce bon vieux localhost. Et pour se faire, Koding regroupe tout un tas d’outils plus fascinants les uns que les autres, des outils comme un éditeur complet avec coloration syntaxique, comme des fonctions collaboratives ou encore comme l’accès illimité à une banque de scripts créée et alimentée par les autres utilisateur du service. Autant dire que si…

  • Google : l'écriture manuscrite débarque sur mobile et sur tablette

    Google : l’écriture manuscrite débarque sur mobile et sur tablette

    Google vient de déployer une nouvelle fonctionnalité sur sa version mobile, une fonctionnalité qui risque d’intéresser pas mal de monde puisqu’elle consiste tout simplement à écrire, au doigt, sa requête au lieu de passer par le clavier virtuel. Un gadget plutôt sympathique mais qui n’est pas encore activé par défaut chez tout le monde. Du coup, si vous voulez en profiter, il va falloir mettre un peu les mains dans le cambouis et nous allons justement voir ensemble comment faire pour mettre cet outil en place… Et rassurez-vous parce que ce n’est franchement pas compliqué…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -