Facebook lance Community Check, un service d’entraide en cas de crise

Facebook vient de lever le voile sur un nouveau service du nom de Community Check. Il permettra aux utilisateurs du service de s’entraider en cas de grave problème ou de crise majeure.

L’arrivée de ce nouveau service n’est pas réellement une surprise. Il a en effet été évoqué pour la toute première fois en fin d’année dernière et le géant des réseaux sociaux avait promis une annonce pour le premier trimestre 2017. Il a bien respecté sa promesse.

Community Check

Community Check est disponible dans certains pays.

Ce nouvel outil vient se positionner sur un segment assez particulier.

Community Check : un outil pour favoriser l’entraide

Il s’activera en effet en cas de problème, et uniquement chez les personnes confrontées à un danger imminent. Comme une catastrophe naturelle ou un attentat, par exemple.

Réservé aux internautes âgés de plus de 18 ans, il sera disponible par le biais de l’onglet consacré au Safety Check. Les utilisateurs pourront l’activer en un clic. Lorsque ce sera fait, ils auront alors la possibilité de créer une nouvelle publication et de proposer ou de demander de l’aide à autrui.

Mieux, le module développé par Facebook pousse le concept assez loin et les internautes pourront ainsi spécifier le type d’aide offert ou requis. Les annonces seront en effet classées en fonction de leur catégorie d’appartenance : la nourriture, les produits de santé et ainsi de suite.

Fonctions sociales oblige, le Community Check sera aussi capable d’indiquer si nous avons des amis ou des relations en commun avec la personne qui a publié l’annonce.

Facebook activera automatiquement le module chez les utilisateurs concernés

Pour le moment, cette fonction se limite seulement à une poignée de nations. Les États-Unis font bien évidemment partie de la liste, de même pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Inde ou même l’Arabie Saoudite. Comme souvent, Facebook a fait l’impasse sur l’Europe et il faudra donc attendre encore quelques semaines avant de voir arriver cette fonction chez nous.

Nous en avons (malheureusement) eu la preuve à de maintes reprises, de nombreuses personnes ont pris l’habitude de se tourner vers les réseaux sociaux en cas de catastrophe majeure. Cela a notamment été le cas lorsque la France a été prise pour cible par des terroristes.

De nombreuses personnes ont proposé leur aide sur ces plateformes, et notamment sur Twitter. Les Parisiens avaient en effet lancé un hashtag afin d’offrir leur soutien aux personnes se trouvant dans les quartiers de la capitale visés par ces attaques.

Dans ce contexte, le Community Check a parfaitement sa place sur le web. Il faut simplement espérer que nous n’en aurons pas besoin.

Mots-clés facebookweb