Clicky

Facebook : le 48-hour Challenge est en train de se répandre à travers l’Europe

Facebook voit régulièrement passer des défis censés mettre à l’épreuve ses utilisateurs et certains d’entre eux peuvent s’avérer à la fois nocifs, stupides et dangereux. C’est précisément le cas du 48-hour Challenge.

Twitter n’est pas le seul service touché par ces fameux challenges. La plupart des plateformes sociales sont en effet logées à la même enseigne sur ce terrain et ces défis sont aussi très présents sur Vkontakte ou Facebook. Certains d’entre eux ont été largement médiatisés et cela a notamment été le cas du Blue Whale Challenge, un défi particulièrement sordide.

48Hour challenge

Le 48-hour Challenge est assez différent pour sa part, mais il peut s’avérer tout aussi dangereux.

Le 48-hour Challenge, un défi dérivé du Game of 72

Pensé pour les enfants et les adolescents, ce défi consiste en effet à disparaître pendant quarante-huit heures sans laisser de traces et sans prévenir ses parents ou ses proches.

Le concept en lui-même n’est pas nouveau et il se base ainsi sur un autre challenge né en Europe en 2015 : le « Game of 72 ». L’idée était exactement la même et les adolescents participant au défi devaient cette fois disparaître pendant soixante-douze heures.

La France avait été durement touchée à l’époque et plusieurs adolescentes mineures avaient ainsi participé à ce défi en seulement quelques semaines. Face à la situation, les autorités avaient été obligées de tirer la sonnette d’alarme et de diffuser des communiqués sur les réseaux sociaux afin d’avertir les parents des risques encourus.

Le Royaume-Uni et l’Espagne ont été touchés

Toutefois, cette nouvelle formule est un peu différente. Pour commencer, les adolescents peuvent participer à ce défi seul ou en groupe. En outre, les créateurs de ce challenge ont mis en place un système de points et les participants augmentent ainsi leur score à chaque fois que leur nom est mentionné sur Facebook.

Cette mécanique n’est pas anodine, car elle force aussi les adolescents à mettre davantage en scène leur disparition afin de provoquer des réactions frénétiques chez leurs proches.

Pour l’heure, ce challenge a surtout touché le Royaume-Uni, mais il devrait s’étendre rapidement à travers le vieux continent dans les semaines à venir. Les parents ont donc tout intérêt à en parler à leurs enfants dès à présent et à les prévenir des risques encourus.

Disparaître pendant quarante-huit heures n’est pas un acte anodin et la rue n’est franchement pas le meilleur endroit où passer ses nuits.

Mots-clés facebookweb

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.