Facebook : les internautes pourront maintenant activer Safety Check

Après les attentats à Bruxelles du mardi 22 mars 2016, le Safety Check  de Facebook est bien connu par les internautes. Cette fonctionnalité a été lancée en 2014 pour que les utilisateurs situés dans une zone de danger puissent avertir leurs amis ou leurs familles qu’ils sont sains et saufs.

La fonctionnalité est déclenchée par Facebook lui-même quand ses algorithmes indiquent une situation d’urgence. Il sera dorénavant accessible par tous les internautes. Les personnes qui ont été présentes lors des manifestations tendues de Charlotte, en Caroline du Nord l’ont déjà expérimenté.

Safety Check Facebook

Il y a du nouveau pour le Safety Check de Facebook.

Selon Facebook, Safety Check « donne les moyens à notre communauté de faire plus de bien dans le monde et de les aider à rester en sécurité. »

Eviter les polémiques et gagner du temps

C’est à partir des postes ou des mots-clés des internautes que Facebook déclenche l’outil. Le Safety Check est activé quand un sujet se portant sur une situation de crise est publié par un grand nombre de personnes.

Facebook demande aux personnes localisées dans la zone d’indiquer s’ils sont bien en sécurité à partir d’un message. Après avoir prévenu leurs proches qu’ils sont hors de danger, elles seront amenées à inviter leurs amis à en faire autant.

Cette décision a été surtout prise afin d’éviter les polémiques. Facebook a déjà subi les reproches des internautes après l’activation retardée du Safety Check  pendant les attentats de Nice. Par ailleurs, la fonctionnalité n’avait pas été déclenchée suite aux événements survenus dans certains pays occidentaux. Les critiques ont, par la suite, pris d’assaut le fil d’actualité de tous les réseaux sociaux.

Facebook cède face à la pression

Facebook a également déclaré : « Nous pensons que les personnes les plus proches d’une catastrophe devrait pouvoir jouer un rôle plus important en décidant quand le Safety Check est le plus utile. » Le but est aussi de gagner du temps. Le réseau social de Mark Zuckerberg a l’intention de fournir plus d’informations à ses utilisateurs en cas de crises majeures.

Un outil d’entraide nommé « Community Help » a également été mis en place pour que chaque utilisateur puisse offrir leur aide suite à des attaques terroristes ou des catastrophes. Cette fonctionnalité dépend de Safety Check.

Facebook est de plus en plus impliqué dans la vie quotidienne de ses utilisateurs et contribuera à la sécurité sociale avec ses fonctionnalités efficaces et à jour.

Mots-clés facebook