Facebook Live : un meurtrier recherché après avoir tué un septuagénaire

Facebook Live se trouve une nouvelle fois au cœur d’un nouveau fait divers. Un homme s’est en effet filmé en train de tuer un septuagénaire et il a retransmis tous les événements sur le célèbre réseau social avant de prendre la fuite. Pire, il revendique une dizaine de meurtres en tout et il a la ferme intention de continuer sur sa lancée.

La scène s’est déroulée dimanche, en fin d’après-midi, dans les rues de Cleveland dans l’Ohio.

Steve Stephens

Steve Stephens, un homme âgé de trente-sept ans, s’est arrêté avec sa voiture dans une rue de la ville.

Un meurtre filmé et partagé sur Facebook

Il est ensuite descendu de son véhicule et il s’est approché d’un septuagénaire en train de marcher dans la rue, un sac de courses à la main.

Une fois arrivé à son niveau, il l’a salué puis il lui a demandé de lui faire une faveur et de répéter le nom d’une femme. L’homme s’est exécuté. Le suspect lui a ensuite dit que cette femme était la raison de ce qui était en train de se passer. Il a alors levé son arme et il a ouvert le feu.

Robert Godwin, la victime, a tenté de s’abriter derrière son sac de course. En pure perte malheureusement. La balle l’a atteint au torse et il s’est immédiatement effondré sur le sol. Le septuagénaire est mort quelques minutes plus tard, les secours n’ont pas réussi à le réanimer.

Cette scène a été retransmise en direct sur Facebook Live. Des dizaines de personnes ont ainsi assisté en direct à ce meurtre. Le suspect a ensuite pris la fuite à bord d’une Ford Fusion blanche, mais il a publié plusieurs messages sur le réseau social par la suite et il a notamment affirmé avoir tué une dizaine de personnes dans les heures qui ont précédé la retransmission.

Cette information n’a cependant pas été confirmée par les autorités.

Le suspect prétend avoir tué treize autres personnes

D’après la police, Steve Stephens serait un homme noir de forte corpulence et il mesurerait ainsi plus d’un mètre quatre-vingt pour une centaine de kilos. Il porterait en outre un collier de barbe et il aurait le crâne rasé.

Les enquêteurs pensent que le suspect a peut-être quitté l’état. Les autorités ont donc recommandé aux habitants des états voisins de se montrer prudents. Ils pensent en effet qu’il ne va pas en rester là et ils craignent ainsi d’autres meurtres dans les heures à venir.

Facebook, de son côté, a déclaré que le meurtre n’avait pas été transmis en direct, mais enregistré et téléchargé sur la plateforme. Ce point n’a cependant pas encore été éclairci par les enquêteurs. La firme américaine a également indiqué qu’elle travaillait dur pour maintenir un environnement sûr et pour éviter que de tels contenus ne soient partagés sur la plateforme.