Facebook Messenger est utilisé par 800 millions de personnes

Mark Zuckerberg et ses associés doivent certainement être en train de pousser de petits cris hystériques tout en s’arrosant de vin et de champagne. Facebook Messenger vient effectivement de passer un nouveau cap et il est ainsi utilisé par plus de 800 millions de personnes réparties aux quatre coins du monde. C’est évidemment très impressionnant et cela prouve finalement que le géant des réseaux sociaux a opté pour la bonne stratégie.

La toute première version de l’outil est arrivée sur le marché durant l’été 2011. A l’époque, Facebook voulait simplement faciliter la vie des utilisateurs en leur donnant un accès direct sur leur messagerie instantanée.

800 millions Facebook Messenger

Mark Zuckerberg doit être en train de sabrer le champagne, Facebook Messenger est désormais utilisé par plus de 800 millions de personnes.

L’application a très vite rencontré le succès et elle s’est considérablement enrichie au fil des années.

Facebook Messenger est devenu une véritable plateforme à part entière

Elle a pris un tout nouveau tournant l’année dernière et elle se pose désormais comme une véritable plateforme à part entière.

Facebook Messenger ne se contente effectivement plus de mettre en relation les mobinautes entre eux et l’outil s’est ainsi ouvert aux applications tierces.

Aux Etats-Unis, il est ainsi possible de procéder à des paiements sans sortir de l’application et les utilisateurs peuvent même commander un Uber ou réserver une table directement depuis l’outil. Au total et selon David Marcus, une vingtaine d’acteurs de l’e-commerce se sont montrés intéressés par la solution et ce n’est évidemment que le début.

D’autant que l’outil a aussi un autre atout dans sa manche. Il intègre désormais un assistant semi-virtuel du nom de Facebook M, un assistant taillé pour faciliter la vie de tous les mobinautes.

Il faut croire que cette stratégie s’avère payante car le nombre d’utilisateurs a grimpé en flèche durant ces derniers mois et l’application attire désormais plus de 800 millions de personnes (uniques) chaque mois.

Avec une bonne stratégie de monétisation derrière, Facebook Messenger pourrait donc permettre à la firme de développer considérablement son chiffre d’affaires dans les mois et dans les années à venir.

Et pour WhatsApp alors ? Ce dernier trône toujours en tête de liste avec plus de 900 millions d’utilisateurs à son actif. Selon David Marcus, Facebook n’a pas l’intention de modifier son fonctionnement dans un avenir proche.

A ses yeux, l’outil doit rester indépendant et il ne vise pas la même cible que Messenger.