Clicky

Facebook met le paquet sur les objets 3D

Facebook a démarré l’année 2018 sur les chapeaux de roues. Déjà en début d’année, Mark Zuckerberg a annoncé que son équipe allait tout mettre en œuvre pour assurer un meilleur contrôle des publications sur sa plateforme pour éviter la propagation de fake news. Aujourd’hui, le célèbre réseau social annonce l’arrivée d’une nouvelle fonctionnalité sur sa plateforme.

Via un billet intitulé « Richer 3D Posts on Facebook and New Ways to Share » publié sur le site Facebook for Developers, le réseau social a annoncé qu’il était maintenant possible de partager des publications 3D créer grâce à des outils et des logiciels de création sur le fil d’actualité de Facebook.

IA Facebook

La mise en place de cette nouvelle option permettra au réseau social d’intégrer progressivement la réalité virtuelle et la réalité augmentée sur la plateforme.

Un accès à la 3D simplifiée

D’après Ocean Quigley, directeur créatif de Facebook, l’objectif est de faire de la 3D un élément natif de l’écosystème de Facebook. « L’ajout de fonctionnalités immersives s’inscrit dans l’évolution naturelle du réseau social après les messages textes, les photos et les vidéos. » explique-t-il.

Aujourd’hui, Facebook est compatible avec le format gITF 2.0 qui est présenté comme le JPEG de la 3D. Grâce à cela, l’accès du format 3D sur la plateforme sera plus simple. Ainsi, cette option permettra aux développeurs de faire apparaitre automatiquement les contenus 3D présents sur d’autre site web sur le fil d’actualité de Facebook.

Une fonctionnalité facile à utiliser

Pour avoir un aperçu de cette nouvelle option, les utilisateurs n’auront qu’à prendre le modèle 3D qu’ils veulent publier et à l’insérer dans leur publication. Ils pourront ensuite choisir une couleur de fond qui accompagnera l’élément en 3D. En glissant leur souris sur l’objet en 3D, ils pourront le faire pivoter sur lui-même pour l’observer sous tous les angles.

Cette option est compatible sur les ordinateurs et sur les mobiles, toutefois elle requiert des ressources importantes. Ceux qui ont testé la fonctionnalité sur la version 11 d’un MacBook Pro et sur un iPhone 6 ont observé quelques bugs.

Certains ont même déclaré que l’option éteignait leur mobile automatiquement alors que leurs batteries étaient pleines.

Mots-clés facebookweb

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !