Facebook propose un outil pour mettre fin aux fausses informations

Les réseaux sociaux sont une place de choix pour diffuser de fausses informations puisque, comme nous l’avons tous déjà remarqué, beaucoup d’utilisateurs de ces services ont parfois tendance à partager tout et surtout n’importe quoi sans vraiment regarder le contenu, simplement en s’appuyant sur le titre. C’est ainsi qu’on se retrouve régulièrement avec des personnes qui croient aux articles du Gorafi, mais c’est aussi comme cela qu’on se retrouve avec des rumeurs qui peuvent aller plus loin que la simple blague.

Si elles ne sont pas là pour faire rire, les fausses informations ne devraient donc pas être partagées, et Facebook semble plutôt d’accord avec ça puisque le réseau social est en train de déployer un tout nouvel outil pour éradiquer ce phénomène.

Le faux sur Facebook

La fonctionnalité n’est pas encore disponible chez tout le monde, et il vous faudra donc probablement attendre encore un peu avant d’en profiter. Quoiqu’il en soit, lorsque ce sera le cas, vous pourrez signaler une publication comme étant une fausse information.

Lorsque Facebook vous demande en effet pourquoi vous souhaitez signaler un post, désormais, il vous proposera cette nouvelle option permettant de réduire l’importance d’un post aux yeux de l’algorithme du réseau social : plus un post est signalé comme faux, moins il apparaîtra dans les fils d’actualité.

Avec un avertissement indiquant que le post a été signalé comme faux qui pourra également éventuellement apparaître au-dessus de la publication concernée, Facebook se lance dans la guerre contre la désinformation. Reste maintenant à voir si c’est efficace.

Quant aux articles satiriques, il est apparemment possible de les signaler également. C’est un peu dommage, même si les utilisateurs de Facebook sont apparemment moins enclins à le faire selon le réseau social lui-même. On peut toujours imaginer que l’option soit désactivée pour ces articles cependant, grâce au fameux tag « satirique ».

Via

Mots-clés facebook