Clicky

Facebook rachète ses propres actions

Depuis juillet 2018, juste après que les responsables ont annoncé que le géant des médias sociaux s’attend à un ralentissement de la croissance, les actions Facebook ont chuté de près de 40%.

Selon les analystes, la plateforme a aujourd’hui atteint son point de saturation et le ralentissement de la croissance est presque inévitable, la chute des actions est donc tout à fait normale.

Le réseau social tente donc de se remettre de cette chute et c’est pour cette raison que l’entreprise prévoit de racheter près de 9 milliards de ses propres actions. Pour l’heure, on pense qu’il s’agit d’une tentative pour renforcer la confiance des actionnaires et des futurs investisseurs.

Info ? Intox ? Qu’en est-il vraiment ? Pourquoi Facebook agirait-il de la sorte ? Quelles pourraient être les conséquences de cette décision ?

Les actions Facebook en péril

Au fil de l’année 2018, le géant IT a fait face à plusieurs scandales qui ont mis en péril ses actions et qui ont bien entendu ébranlé la confiance de ses futurs investisseurs.

Il faut noter le fait que le scandale qui a fait le plus de tort à Facebook, c’est celui qui touche le traitement des données utilisateurs et les cas de désinformation. Depuis ces incidents majeurs, les responsables des investissements de la firme ont envisagé toutes les possibilités et le rachat des actions en fait partie.

Pourquoi Facebook en est-il là aujourd’hui ?

Aujourd’hui, si Facebook consacre un budget conséquent pour racheter ses propres actions, c’est dans l’unique espoir de leur donner à nouveau de la valeur. Cette décision a été approuvée par le conseil d’administration de l’entreprise.

Il s’agirait aussi d’une diversion pour trouver de nouvelles idées à exploiter.

La bonne nouvelle est que depuis que cette nouvelle est officielle, les actions Facebook ont augmenté de 1,4%, ce qui est une excellente chose. Les responsables espèrent que les choses puissent s’améliorer pour le réseau social pour que les investisseurs reviennent. En attendant, les développeurs travaillent d’arrache-pied pour rénover les services proposés sur Facebook et les remettre au goût du jour… quitte à puiser leur inspiration du côté des services concurrents.

Mots-clés facebook