Facebook teste un bouton « je n’aime pas » sur Messenger

Facebook a toujours eu à cœur de privilégier les émotions positives, mais tout a changé avec l’introduction des réactions. Désormais, les internautes ont la possibilité d’exprimer leur tristesse ou leur colère sur les publications de leur choix. Le géant des réseaux sociaux souhaite visiblement aller plus loin, car il est actuellement en train de tester un bouton « je n’aime pas » sur sa solution de messagerie instantanée.

L’entreprise aime bien mener de temps à autre des tests auprès de certains de ses utilisateurs et plusieurs internautes ont ainsi eu la surprise de voir débarquer un nouveau bouton sur Messenger.

Réactions FB Messenger

Facebook teste les réactions dans Facebook Messenger.

Situé dans les fenêtres de discussion, ce dernier permet aux utilisateurs de la solution de commenter rapidement n’importe quel message.

Facebook teste les réactions dans Messenger

Pour ce faire, il leur suffit de cliquer ou de taper sur le bouton gris situé à la droite du message souhaité. Messenger affichera alors une infobulle regroupant plusieurs emojis représentant diverses émotions comme l’amour, la joie, l’étonnement ou même la tristesse et la colère.

Deux autres images complètent la sélection. La première se présente sous la forme d’un pouce pointé vers le haut (« like ») et la seconde… sous la forme d’un pouce pointé vers le bas (« dislike »).

La présence de cette option a surpris beaucoup d’utilisateurs. Le « dislike » est en effet réclamé à cor et à cri par les internautes depuis plusieurs années maintenant, mais Facebook a toujours refusé d’accéder à leur demande.

Reste que ce bouton semble se limiter aux messages envoyés et reçus par le biais de Messenger. Pour l’heure, il n’est effectivement pas question de les proposer pour les publications partagées sur la plateforme.

Le « dislike » est de la partie

L’arrivée de cette nouvelle fonction n’est pas réellement une surprise. Les réactions marchent bien et elles ont ainsi été utilisées un peu plus de trois cents milliards de fois depuis leur lancement. C’est en tout cas le chiffre avancé par nos confrères de TechCrunch.

Ce succès prouve qu’il existe réellement un marché pour ce genre de features et il ne serait donc pas étonnant que Facebook étende d’une manière ou d’une autre cette fonction à sa solution de messagerie instantanée.

Toutefois, il s’agit pour le moment d’un simple test et rien ne dit que cette fonction sera étendue à l’ensemble de nos comptes. Tout dépendra en effet de l’accueil réservé par les utilisateurs qui peuvent en profiter.

Capture Réactions FB Messenger

Mots-clés facebookweb