Facebook : un donneur de sperme pense être le père de 100 enfants

Matt Stone a la trentaine bien tassée et il habite aux Etats-Unis, ou plus précisément en Caroline du Nord. Il passe beaucoup de temps sur Facebook, mais pas pour les mêmes raisons que vous. Non, car Matt est en réalité un donneur de sperme indépendant et il a même lancé une page sur le célèbre réseau social pour centraliser toutes les demandes. Accessoirement, il pense aussi être le père d’une centaine d’enfants.

Matt a donné son sperme pour la première fois en 2006, alors qu’il travaillait pour une banque de sperme de sa région.

Matt Facebook

Matt a décidé de donner de sa personne pour aider ses semblables à avoir des enfants.

A l’époque, il avait été frappé par le coût des services proposés aux clients de ces cliniques.

Matt a travaillé pour une banque de sperme

En 2012, Matt a donc eu l’idée de monter une page sur Facebook afin de pouvoir donner son sperme. Il a choisi de le faire gratuitement, en parallèle de son boulot. Notre ami estime en effet que personne ne devrait payer pour devenir parent.

Attention cependant car cela ne veut pas non plus dire qu’il traite avec n’importe qui. En réalité, avant de donner sperme, il demande à ses clients de répondre à un questionnaire portant sur leurs antécédents ou leurs revenus. Parfois, il mène même une enquête en ligne afin d’obtenir le maximum d’informations sur eux, pour être sûr que leur(s) enfant(s) soi(en)t élevé(s) dans les meilleures conditions possibles.

Durant ces quatre années, il a fini par atteindre une certaine renommée. Il lui arrive ainsi de recevoir des dizaines de demandes différentes sur une seule journée. Il ne peut évidemment pas aider tout le monde – chaque homme à ses limites – mais il envoie en moyenne huit échantillons par semaine.

Matt ne s’immisce jamais dans l’histoire personnelle de ses clients mais il arrive fréquemment que ces derniers lui donnent de leurs nouvelles. Certains lui envoient même des photos des échographies ou même des nouveaux-nés.

70 grossesses confirmées pour le moment

A l’heure actuelle, il compte 70 grossesses confirmées mais il estime être le père naturel d’une centaine d’enfants environ.

Des enfants qu’il a toujours refusé de rencontrer, par principe. Il ne veut effectivement pas que ces derniers le voient comme un père. Pour lui, leurs vrais parents sont ceux à qui il a fait ce don.

Des gens très différents ont recours à ses services mais la plupart du temps, ce sont des couples de lesbiennes qui le contactent (90 %). Il tombe aussi parfois sur des couples hétérosexuels (5 %) ou sur des femmes seules (5 %).

Cette histoire peut prêter à sourire. Maintenant, il faut tout de même savoir que l’insémination artificielle basique (avec le sperme du conjoint) coûte environ 800 $ aux Etats-Unis. Si un don est nécessaire, le coût est plus important et il varie en fonction des cliniques, du type d’insémination et… des particularités du donneur de sperme.

Et ça, bien sûr, c’est sans aucune garantie.

Mots-clés facebookinsoliteweb